Chats domestiques

Quelle alimentation pour votre chat ?

Si vous avez un chat chez vous, alors vous savez que c’est un animal très doux et très attachant. Il va de soi que vous vouliez en prendre bien soin, et que vous vous demandiez comment lui assurer une bonne alimentation. Nous allons vous aider dans ce sens. Le présent dossier répond à toutes vos questions.

Tout savoir sur l’alimentation du chat

L’alimentation est avant tout un processus par lequel un être vivant puise dans la nature les éléments nutritionnels dont il a besoin. Pour bien comprendre l’alimentation du chat, il faut donc s’interroger d’abord sur ses besoins en nutriments. De quoi a besoin le chat ?

Les besoins alimentaires du chat

Le chat est un carnivore parce qu’il a besoin de certains nutriments bien précis, notamment la taurine, les vitamines A et B12, l’acide arachidonique et la niacine. Ces nutriments ne se trouvent en quantité suffisante que dans la viande. On ne peut donc pas soumettre durablement un chat à un régime végétarien. La carence de ces nutriments entraîne au contraire des conséquences plus ou moins graves. Par exemple, une carence en taurine fera baisser la vue de votre chat. Pire, le déséquilibre alimentaire peut entraîner chez le chat la formation des calculs qui peuvent se former dans les systèmes excrétoires de votre animal qui aura extrêmement mal. Ces calculs conduisent généralement à des infections de tout le système urinaire et même la mort du chat s’il n’est pas rapidement opéré.

Comme les humains, les chats développent des allergies alimentaires. Le principal signe allergique chez le chat est le prurit. Mais, le chat a une certaine résistance, et avant de révéler des signes cliniques d’allergie, il sera nourri pendant au moins deux ans grâce à un aliment allergène. Les moins endurants montrent des signes allergiques au bout d’un an. Pour savoir avec précision la source de l’allergie, il faut éliminer successivement les ingrédients que l’on soupçonne d’être la base de ladite allergie. Le traitement se fait sans apports médicamenteux. On se contente généralement de retirer le vecteur allergène de l’alimentation du chat. Mais, outre les exigences nutritionnelles du chat, il faut aussi garder à l’esprit que l’on doit pouvoir détecter ce qu’un chat aime.

Les préférences alimentaires du chat

Le chat est un animal curieux dont les préférences alimentaires sont directement aiguisées par ses sens, notamment le goût et l’odorat.

On estime que son odorat est 70 fois plus développé que chez l’Homme

. Par contre, le chat n’a pas le goût aussi développé que l’homme et, fait curieux, il est sensible à l’amer, à l’acide, au salé, mais pas au sucré. Cela ne signifie nullement que le chat ne sait pas apprécier ses repas. Ce plaisir, il le savoure par la truffe et l’odorat. Il faut donc tenir rigoureusement compte de ce fait lorsqu’on doit lui choisir un aliment. Opter pour des aliments très savoureux et exhalant peu de senteurs, c’est choisir tout ce qui déplaira à votre chaton.

Du fait de ses besoins nutritionnels, le chat préfère les aliments qui contiennent des protéines animales et du lipide. Si vous lui servez des glucides ou du sucré, il dédaignera royalement sa gamelle.

Le chat est un animal ritualisé, qui a ses habitudes alimentaires et pour qui l’on ne peut pas se permettre de faire toutes les surprises. C’est pourquoi il est recommandé de l’habituer à tout dès le bas âge. Si vous le mettez au régime d’un aliment particulier dès le plus jeune âge, il vous sera impossible de lui proposer autre chose après. Vous pouvez donc lui servir tous les jours le même repas, qui idéalement ne doit pas être un seul aliment.

Certains se préoccupent aussi de la couleur de l’aliment servi au chat et, pour rappeler la couleur de la viande, servent par exemple des croquettes rouges. La vérité risque d’être décevante pour vous. Si vous aimez le rouge, servez des croquettes rouges ; sinon, servez le vert, le bleu ou tout ce qui vous tombera sous la main. Monsieur Chat n’en tient pas du tout compte, contrairement aux humains. En effet, pour nous les humains, la vue est le sens essentiel alors que pour le chat, c’est l’odorat.

Un dernier point avant de clore ce chapitre : ne servez pas un plat chaud à la table de Monsieur Chat. Ça plait aux humains, pas au chat. Laissez plutôt le repas se refroidir jusqu’à la température ambiante avant de servir.

Consistance de la nourriture pour chat

Autant pour l’homme que pour les animaux, la qualité de l’alimentation a un impact direct sur la qualité de vie. Il vous faut donc choisir avec soin ce que vous donnez à manger à votre chat. Il faut distinguer deux types de nourritures offertes au chat : l’alimentation sèche et l’alimentation humide.

Alimentation sèche

La nourriture sèche est pauvre en eau, se conserve plus facilement et peut être dosée à volonté. Si votre chat prend plus de temps à mastiquer les aliments secs, c’est souvent l’état de ses dents qui en sort gagnant. Souvent recommandés du fait de leur coût et de leur commodité, les aliments secs pour chat existent sous forme de croquettes. Il est conseillé d’abreuver fréquemment votre compagnon lorsque vous le nourrissez exclusivement d’aliments secs. L’alimentation sèche est recommandée pour les chats en surpoids.

Alimentation humide

Il y a bien de chats qui préfèrent prendre de la nourriture fraiche ou humide. Avec une forte teneur en eau, ce régime alimentaire existe sous forme de pâtées, de terrines, de mousses, d’émincés… et prévient les risques de problèmes urinaires ou rénaux. Vous devez néanmoins vous assurer que les ingrédients de la nourriture humide que prend votre chat sont en accord avec sa nature carnivore et lui apportent des éléments nutritionnels qu’ils retrouvent normalement à l’état sauvage. Ainsi, quelle que soit sa forme, l’aliment humide que vous servez à votre compagnon doit être riche en protéines animales de qualité et pauvre en glucides.

Il est recommandé d’observer un régime alimentaire mixte et varié pour l’alimentation de vos chats selon leur poids et leur style de vie afin de leur garantir un parfait état de bien-être.

Comment bien nourrir son chat ?

Bien nourrir son chat conditionne non seulement son état de santé, mais aussi ses comportements. Il faut donc veiller à le nourrir à un certain rythme, à une quantité donnée dans un endroit approprié. Généralement, ce sont des règles faciles à suivre si vous aimez votre animal de compagnie.
  • Rythme des repas : les chats sont éternels grignoteurs. Ils aiment se nourrir en petite quantité et plusieurs fois dans la journée, voire la nuit. Le libre-service est donc recommandé, plus particulièrement si vous lui donnez des croquettes. Vous avez également la possibilité de lui donner des repas à des heures fixes tout au long de la journée ; il s’habituera et fera même des réclamations. Cependant, si votre style de vie ne le permet pas, instaurer une fréquence de deux repas par jour est idéal.
  • Quantité des repas : la race, le style de vie et la condition physique sont déterminants dans le choix de la quantité idéale de nourriture à donner à votre chat. Ainsi, le chat actif qui est soumis à la même quantité de repas que celui castré ou peu actif aura tendance à prendre du poids. Les notices qui se retrouvent sur les papiers d’emballage renseignent généralement sur la détermination de la quantité normale de repas.
  • Un endroit approprié : prenez l’habitude de nourrir votre chat au même endroit. Ce dernier doit être propre, calme et éloigné de sa litière et de sa caisse à déjection ; le chat est un animal très sensible aux odeurs. Veillez également à utiliser une gamelle en céramique ou en métal toujours propre.
  • Que faire quand son chat refuse de s’alimenter ? Votre chat peut tourner le dos à la nourriture que vous lui offrez si un changement y est apporté. Assurez-vous donc que vous lui offrez ce qu’il aime et nourrissez-le dans les meilleures conditions. Mais, lorsqu’il refuse de prendre la nourriture que vous avez l’habitude de lui donner, il faut veiller à consulter un vétérinaire ; cet état de choses peut être à la base d’un problème de santé.

 

Faire boire votre chat

Bien plus que l’on ne peut l’imaginer, il est capital que votre chat puisse bien boire. Cela suppose que vous veilliez à la quantité, mais aussi à la qualité de son breuvage. On dit souvent que « chat échaudé craint eau froide ». La vérité est que le chat craint aussi l’eau souillée.

Hydrater le chat pour sa survie

Il est important d’hydrater régulièrement votre chat. Autant elle est importante pour l’organisme humain, autant l’eau est importante pour les animaux, y compris les chats. Il ne faut cependant pas servir toute eau à boire à votre chat. Il faut par exemple éviter de servir de l’eau minérale à votre animal de compagnie parce que parfois l’eau minérale contient une trop forte charge de sels minéraux, ce qui n’est pas forcément l’idéal pour le chat.

Si votre chat est nourri aux croquettes sèches ou si généralement il est soumis à une alimentation sèche, il faut veiller à son hydratation régulière en veillant à certains points précis. En effet, si la gamelle d’eau est sale, si elle est située à proximité de sa litière, le chat ne voudra pas boire, même si cela implique qu’il tombe malade. Assurez-vous donc qu’il dispose de tout ce qu’il lui faut pour se désaltérer couramment.

La fontaine d’eau, source de vie pour le chat

Les fontaines d’eau sont recommandées pour les chats parce qu’elles vous donnent une certaine garantie quant à la qualité de l’eau que vous servez à boire à votre minet. Les fontaines sont généralement pourvues d’un système de pompe qui assure l’oxygénation de l’eau pour la maintenir fraiche. Les fontaines d’eau sont également équipées d’un filtre permettant d’éliminer le calcaire ainsi que les mauvaises odeurs ou les mauvais relents qu’elle peut avoir. Certaines fontaines ont un abreuvoir encore plus confortable, parce que surélevées. Il en existe de diverses gammes. Vous aurez donc à choisir une fontaine à eau pour chat selon vos préférences : jet d’eau, cascade, volcan… Cependant, les fontaines requièrent un entretien et un suivi très minutieux, sinon vous risquez de les changer très fréquemment.

Si vous ne souhaitez pas acheter une fontaine à votre chat, vous pouvez vous résoudre à filtrer régulièrement l’eau du robinet en vous servant d’une carafe. Recherchez idéalement un système de filtration très fin : cela ne fera que du bien à votre chat. Il vous suffira d’acheter une carafe filtrante équipée d’un filtre spécial. L’autre possibilité est d’équiper un robinet d’un système de filtration. Ici aussi, il vous faudra faire un suivi rigoureux pour changer régulièrement le filtre s’il est saturé.

En définitive, peu importe ce que vous aurez décidé, gamelle à eau ou fontaine, il vous faudra effectuer un suivi régulier de la qualité d’eau que vous servez à votre chat. Il vous en sera reconnaissant.

Montre plus

Emmanuel

Vétérinaire depuis quelques années, j'adore en particulier les félins. J'ai d'ailleurs fait plusieurs stages en Afrique du sud !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close