chat pecheur titre

CHAT PÉCHEUR ou VIVERRIN

(Prionailurus viverrinus)

Le(s)Chat  pecheur(s) – le Chat Viverrin

Prionailurus viverrinus

MAJ info / Mai 2016

CLASSIFICATION

  • Règne
  • Sous-embr.
  • Classe
  • Sous-classe
  • Infra-classe
  • Ordre
  • Sous-ordre
  • Famille
  • Sous-famille
  • Genre
  • Espèce
  • Animalia
  • Vertebrata
  • Mammalia
  • Tetrapoda
  • Placentalia
  • Carnivora
  • Feliformia
  • Felidae
  • Felinae
  • Prionailurus
  • Prionailurus viverrinus

chat pecheur logo

AH1Y3992_1

detail felin

_

CHAT PECHEUR ou VIVERRIN

Espérance de vie : 10 à 12 ans 

Mesure : de 50 à 80 cm

Poids :   de 5,5 à 14 kg

CHAT PÉCHEUR ou VIVERRIN

Prionailurus viverrinus

Ce petit félin est reconnaissable à sa large tête striée de lignes noires. La queue, courte et épaisse, comporte des anneaux noirs, le pelage est de couleur olive parsemé de tâches et de rayures. Les griffes sont partiellement rétractiles. Ses pattes sont légèrement palmées, ce qui lui permet de nager plus vite.

La tête est grande et large, la face allongée avec le bout du museau brun. L’iris est verdâtre et les pupilles se contractent en fentes verticales. Les oreilles sont plutôt courtes et arrondies.

Les pattes avant sont légèrement palmées. Les griffes rétractées ne sont pas complètement recouvertes de peau.

Le pelage est court et dru. Les couleurs de base sont le gris poivre et sel ou le vert olive, teinté de brun. Des taches foncées de forme allongée, arrangées en lignes longitudinales s’étendent sur tout le corps. Il y a 6-8 lignés foncées depuis le front jusqu’à la nuque, et deux lignes distinctes sur les coudes des pattes avant. L’arrière des oreilles est noir avec une tache blanche visible. Le bout de la queue est noir. La partie ventrale est blanchâtre et tachetée.

Après une période de gestation de 63 jours, la femelle donne naissance en général à deux ou trois chatons.

Le régime alimentaire du chat viverrin inclut des oiseaux, des petits mammifères, des serpents, des escargots et des poissons.

Chat Pecheur Chat Pecheur

Chat Pecheur

Confusion avec d’autres félins

Sur son aire de répartition, il peut éventuellement être confondu avec le Chat à tête plate, qui est un autre félin pêcheur, au comportement similaire. Le Chat pêcheur est cependant deux fois plus gros, son pelage est tout à fait différent de celui du Chat à tête plate qui est uni et ne se rencontre qu’en Malaisie et sur les îles de Sumatra et Bornéo.

Structure sociale et territoriale

Le Chat pêcheur a la réputation d’être féroce et de pouvoir tuer des léopards deux fois plus gros que lui. Bien que ses mœurs soient essentiellement diurnes, c’est un félin considéré comme difficile à observer dans la nature. Le Chat pêcheur est un félin solitaire. Au Népal, la superficie du territoire est d’environ 22 km2 pour le mâle et 4 à 8 km2 pour les femelles.

La reproduction (Par Alice Vallée – Ethologue)

De nature solitaire en milieu naturel, mâles et femelles ne se retrouvent que lors de la période de reproduction. La maturité sexuelle se fait  l’âge de 3-4 ans. Les observations qui ont pu être effectuées sur ces animaux suggèrent une espèce en polyoestrus (plusieurs chaleurs sur une même année, souvent février, avril, juillet et août), le changement lumineux de la saison n’impactant pas la reproduction des individus. Effectivement, les femelles viverrinus ont une ovulation spontanée contrairement aux espèces très proches comme le manul (Otocolobus manul) et la panthère nébuleuse (Neofelis nebulosa) chez qui les ovulations sont induites par l’accouplement des individus et la variation photopériodique. Cependant, l’humidité de l’environnement dans lequel les chats pêcheurs vivent pourrait avoir une forte influence sur les oestrus, car, durant ces saisons, le nombre de proies potentielles est bien plus abondant, déterminant ainsi le moment idéal pour subvenir aux besoins d’une future portée.

Tous les chats viverrins n’ovulent, néanmoins, pas spontanément, et l’on retrouve certains individus avec une ovulation pouvant être induite par un événement extérieur.

Durant les chaleurs, la femelle dépose ses phéromones sur le territoire du mâle qui choisit de se reproduire  ou non avec elle.  A l’issue de la gestion, Après 63 à 68 jours de gestation, la femelle peut donner naissance à une portée de 2 à 4 petits, dans une tanière qui peut être une cavité rocheuse, un tunnel au milieu des roseaux ou un arbre mort. À la naissance, les jeunes pèsent environ 170 g, les yeux s’ouvrent qu’à partir de 16 jours. Ils gouttent à la viande vers 53 jours et sont sevrés à l’âge de quatre à six mois. Le départ des jeunes hors du territoire de la mère survient vers 10 mois. La maturité sexuelle survient vers 18 mois.

Vocalisations

Le cri principal du Chat pêcheur est composé d’une séquence régulière de sons rauques comparés à des aboiements. L’attaque commence par un « aah » ou un « ow » plus aigu, qui peut être répétée plusieurs fois avant les « aboiements ». Variant en longueur comme en fréquence de répétition, pouvant même ressembler à un miaulement, le cri est différent pour le mâle, dont la sonorité est plus profonde et bourrue que celui de la femelle, plus aigu.

La longévité est de 12 ans en moyenne en captivité

Habitat

L’aire de répartition du chat viverrin se trouve en Inde, sur l’île de Sumatra, l’île de Java, au sud de la Chine et à Taiwan. Le chat viverrin vit dans les régions humides de plaine parsemées de mangrove côtière et de fourrés marécageux. On ne le rencontre pas dans les régions plus sèches situées entre deux régions humides.

La taille de son territoire est de 4 à 22 km².

chat pecheur

Caractéristiques physiques

Poids : 5,5 à 14 kg

Taille :entre 50 et 80 cm

Longévité : 10-12 ans

Très bon nageur, il nage avec adresse en profondeur pour chasser ses proies. Sa fourrure est adaptée à son existence aquatique, et la couche de poils ras qui couvre la peau est si épaisse que l’eau ne peut la traverser. Le chat reste donc au sec et au chaud durant des incursions dans l’eau. Les poils de jarre, plus longs et plus visibles, portent les motifs de la robe.

Reproduction

 Gestation : 63-70 jours

Portée : 1 à 7 petits

le-chat-viverrin_940x705

Alimentation

 Ce félin est un chasseur malin qui dispose de plusieurs méthodes pour attraper ses proies dans l’eau. Il attend au bord de l’eau, sur un rocher ou un banc de sable, ou juché sur une branche en surplomb. Quand il aperçoit un poisson, il le sort de l’eau d’un coup de patte ou l’attrape dans ses deux pattes antérieures, il lui arrive également de plonger pour saisir sa victime. Les poissons sont ses mets favoris, mais il se nourrit aussi de crustacés, de mollusques, de grenouilles et de serpents. Sur la terre ferme, le chat viverrin chasse des petits mammifères comme les rongeurs, ainsi que des insectes et des oiseaux terrestres.

Menaces

Précédemment considéré comme « quasi-menacé » (1996) puis « vulnérable » en 2002, le Chat pêcheur est classé depuis 2008 parmi les espèces « en danger d’extinction » (EN) sur la liste rouge de l’UICN, principalement en raison de la destruction de son habitat. En effet, 94 % des zones humides de grande ampleur et 45 % des zones humides protégées sont considérées comme menacées en Asie du Sud-Est. La menace principale pesant sur l’espèce est la destruction ou la modification des zones humides par l’urbanisation ou le drainage, la pollution des eaux et la pêche, la chasse et la coupe des arbres excessives. La réduction des ressources halieutiques par la surpêche est une menace supplémentaire pesant sur l’espèce. La chair du Chat pêcheur est localement consommée. Il peut être tué pour alimenter le marché des fourrures, ou parce qu’il est considéré comme un concurrent par les pêcheurs.

Une chute de 50 % de la population est suspectée sur les 18 années (trois générations) antérieures à 2007 et un déclin similaire est fortement probable durant les 18 prochaines années si aucun effort de préservation des zones humides n’est entrepris entre temps.

Entre les années 1990 et 2000, les efforts de recherche se sont accrus sur ses écosystèmes, et dans le même temps, peu de données sur le Chat pêcheur dans la nature ont pu être recueillies. En Thaïlande, une campagne intensive de pièges photographiques n’a permis d’observer aucun Chat pêcheur. L’espèce est considérée comme disparue du Bharatpur en Inde depuis le milieu des années 2000 et est probablement en voie d’extinction dans le sud-ouest de l’Inde et au Pakistan. Sur l’île de Java, les populations de Chats pêcheurs sont estimée à une cinquantaine de sujets reproducteurs dans le milieu des années 1990 suite au déboisement des mangroves.

Le Chat pêcheur est protégé sur une grande partie de son aire de répartition. La chasse est interdite sur l’ensemble du territoire du Bangladesh, de Birmanie, du Cambodge, de Chine, d’Inde, d’Indonésie, du Népal, du Pakistan, du Sri Lanka et de la Thaïlande. La chasse est régulée au Laos. Le Bhoutan et le Viêt Nam n’offrent aucune protection en-dehors des aires protégées. L’espèce est listée en annexe II de la CITES, ce qui signifie que le commerce de l’espèce est soumis à une réglementation et à un contrôle élevés.

 Statut de conservation IUCN : en dangerEN

Mesures de protection

Convention de Washington, annexe 2

(Annexe A du Règlement CE)

img-icon-icun-en

TD2B3992_1

Chat pecheur (4)

AH1Y4088_1

Chat pecheur

Chat pecheur (3)

Chat Pecheur_1

AH1Y3992_1