chat leopard de siberie titre

CHAT LÉOPARD DE SIBÉRIE

(Prionailurus bengalensis euptilura)

Le(s)Chat  léopard de Sibérie(s) – le Chat léopard de Sibérie

Prionailurus bengalensis euptilura

CLASSIFICATION

  • Règne
  • Sous-embr.
  • Classe
  • Sous-classe
  • Infra-classe
  • Ordre
  • Sous-ordre
  • Famille
  • Sous-famille
  • Genre
  • Espèce
  • Animalia
  • Vertebrata
  • Mammalia
  • Tetrapoda
  • Placentalia
  • Carnivora
  • Feliformia
  • Felidae
  • Felinae
  • Prionailurus
  • Prionailurus bengalensis euptilura

chat leopard siberie logo

TD2B3992_1

detail felin

_

CHAT LEOPARD DE SIBERIE

Espérance de vie : 15 ans 

Mesure : de 44 à 75 cm de la tête à la queue (celle-ci de 25 à 35 cm)

paille pattes arriéré 9,7 à 12,5 cm / hauteur au garrot 23 cm

Poids :   Mâle 4 kg / Femelle 3 kg

CHAT LÉOPARD DE SIBERIE

Prionailurus bengalensis euptilura

Le Chat-léopard , est une espèce de félin qui se rencontre en Afghanistan, au Bangladesh, en Birmanie, au Cambodge, en Chine, en Inde, en Indonésie, au Japon (sur les îles Tsushima et Iriomote), en Corée, au Laos, en Malaisie, au Népal, au Pakistan, aux Philippines, à Taïwan, en Thaïlande, en Russie (Extrême-Orient) et au Viêt Nam.

Le chat léopard de Siberie a un pelage très tachetée qui varie autant que son environnement de brun jaune à brun-gris. Sa queue est annelée de noir. Très bon nageur.

 Sous-espèces

Le chat d’Iriomote (Prionailurus bengalensis iriomotensis, Imaizumi, 1967), une sous-espèce de Prionailurus bengalensis, vit uniquement sur la petite île Iriomote (Archipel Okinawa). Celle-ci, d’une superficie de 289 km2 et peuplée d’environ 2 000 habitants, est située à l’extrême-sud du Japon et à environ 260 km de Taïwan. Ce chat n’est connu des scientifiques que depuis moins d’un demi-siècle alors que les populations indigènes de l’île le connaissent depuis longtemps. En effet, ces chats sont parfois victimes de pièges destinés à d’autres animaux.

En japonais, ce chat est appelée Iriomote yama-neko (西表山猫?), soit « chat de montagne (chat sauvage) d’Iriomote », et il n’existe que sur cette île. Les autorités comptabilisaient en 1993 et 2006 une centaine d’individus.

C’est un chat plutôt petit et léger. Il est actif surtout la nuit, durant laquelle il chasse dans la mangrove et la forêt qui recouvrent l’île. D’après des habitants, ce chat est particulièrement difficile à apercevoir. Il a été rapporté que des chats auraient été vus par un groupe en bateau, se baignant dans un bras de la rivière au niveau de la mangrove.

Sur la route principale de l’île, la signalisation invite les rares automobilistes à faire attention. Selon les statistiques, jusqu’à six chats sont blessés ou écrasés chaque année. Dans les zones où des chats ont été tués, la chaussée est signalée par des bandes rugueuses sonores.

Treize sous-espèces ont été décrites, dont :clouded_leopard_by_the_f0x-d4tclcl

  • Prionailurus bengalensis bengalensis
  • Prionailurus bengalensis borneoensis
  • Prionailurus bengalensis chinensis
  • Prionailurus bengalensis euptilura
  • Prionailurus bengalensis horsfieldi
  • Prionailurus bengalensis iriomotensis Imaizumi
  • Prionailurus bengalensis rabori Groves

On remarquera l’absence du chat d’Iriomote parmi les sous-espèces de chat-léopard. Prionailurus bengalensis iriomotensis est aujourd’hui invalidé par l’ITIS, bien que bon nombre d’auteurs le considèrent encore comme une sous-espèce. En effet, il semble prouvé que le chat d’Iriomote, malgré le fait qu’il soit proche du chat-léopard, est une espèce à part entière et devient donc Prionailurus iriomotensis, même si cela ne fait pas l’unanimité.

CHAT LEOPAR DE SIBERIE

le chat - squelette

Habitat

Les chats léopard de Sibérie se trouvent, en Russie

carte uicn chat leopard du bengale

Reproduction

Le chat léopard ne se reproduit tout au long de l’année, la femelle devient mature sexuellement vers 8 mois.

 Gestation : 56 à 70 jours

Portée : 1 petit par an

La chasse :

Le chat léopard est un très bon chasseur, il sait grimper et nager ce qui représente deux grands atouts. Il chasse surtout les rongeurs mais peut aussi attraper des oiseaux, reptiles, amphibiens, poissons et même des gros insectes lorsqu’il n’a rien d’autres sous la patte.

Alimentation

Il se nourrit de petites proies telles que les lézards, grenouilles, oiseaux, lièvres, souris, lapins, rongeurs, écureuils, chevreuils, paons, porte-muscs, muntjacs, chauves-souris, hirondelles, serpents et poulets domestiques. C’est un très bon grimpeur qui se repose sur une branche en journée.

Comportement

Le chat-léopard du Bengale est un petit prédateur qui chasse à l’affût qui préfère les habitats forestiers près de l’eau. Bien que classé comme nocturne, il est parfois observé au cours de la journée. Cet animal est solitaire et se promène tout au long de son domaine vital pour chasser. Il est difficile à observer car il est insaisissable et petit.

Ce félin est un grimpeur exceptionnel, aptitude qui lui permet de se nourrir d’oiseaux et de chauve-souris. Cependant, on le trouve généralement au sol.

TD2B3994_1

Menaces

En Chine, le chat-léopard de Sibérie est chassé illégalement pour sa fourrure. Entre 1984 et 1989, environ 200000 peaux étaient exportées chaque année. Une enquête réalisée en 1989 auprès des grands commerçants de fourrures a révélé plus de 800000 peaux en stock. Bien que le commerce est beaucoup plus réduit, l’espèce continue d’être chassée pendant la plus grande partie de son aire pour la fourrure, la nourriture et comme animal de compagnie. Il est aussi considéré comme nuisible car il s’attaque à la volaille d’élevage et tué en représailles.

Statut de conservation IUCN

préoccupation mineure

 Mesures de protection

Convention de Washington, annexe 2puma

Le chat-léopard du Bengale n’est pas considéré comme une espèce en danger dans la majeure partie de son aire de répartition. Inscrit en Annexe II de la CITES sauf pour les populations du Bangladesh, de l’Inde et de Thaïlande qui inscrites en Annexe I. La Liste rouge des espèces menacées de l’IUCN répertorie l’espèce dans la catégorie Préoccupation mineure (LC depuis 2002.

La chasse interdite au Bangladesh, au Cambodge, Hong Kong, Inde, Indonésie, Japon, Malaisie, Myanmar, Népal, Pakistan, Philippines, Russie, Thaïlande et Taiwan, et des réglementations commerciales sont en vigueur en Corée du Sud, au Laos et Singapour.

Le chat-léopard de Tsushima est inscrit comme en danger critique sur la Liste rouge des espèces menacées japonais, et a fait l’objet d’un programme de conservation financé par le gouvernement japonais depuis 1995.

Malgré le fait qu’on trouve le chat-léopard dans de nombreuses zones protégées, la mise en oeuvre et l’application des décrets pour sauver l’espèce mises en place par la CITES est considérée comme insuffisante.