colocolo titre

CHAT DES PAMPAS ou COLOCOLO

(Leopardus colocolo colocolo)

Le(s)Chat  des Pamaps(s) – le Chat Colocolo

Leopardus colocolo colocolo

CLASSIFICATION

  • Règne
  • Sous-embr.
  • Classe
  • Sous-classe
  • Infra-classe
  • Ordre
  • Sous-ordre
  • Famille
  • Sous-famille
  • Genre
  • Espèce
  • Animalia
  • Vertebrata
  • Mammalia
  • Tetrapoda
  • Placentalia
  • Carnivora
  • Feliformia
  • Felidae
  • Felinae
  • Leopardus
  • Leopardus colocolo colocolo

pampas-cat-head-older

olocoloc

Lydekker_-_Colocolo

detail felin

_

CHAT des PAMPAS ou COLOCOLO

Espérance de vie : 10 à 16 ans en captivité 

Mesure : de 50 à 70 cm de long et entre 30 et 35 cm au garrot. Sa queue mesure 20 à 25 cm de long.

Poids :   de 3 à 7 kg

CHAT DES PAMPAS ou COLOCOLO

Le Colocolo, également appelé Chat des pampas, est une espèce (Leopardus colocolo) de félins ou une sous-espèce (Leopardus colocolo colocolo) du Chat des pampas. Son statut taxonomique est débattu depuis les années 1990, les analyses morphologiques et génétiques donnant des résultats contradictoires. Le Colocolo est considéré tantôt comme une sous-espèce (par exemple par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)) tantôt comme une espèce (par exemple par la CITES ou Mammal Species of the World).

Plus petit qu’un chat domestique, le Colocolo possède une fourrure roussâtre à grise distinctement marqué de rayures ou de taches rappelant des rosettes de couleur brun-rouille. Le Colocolo vit au Chili dans les zones de fruticées, dans le páramo ou dans les forêts de xérophytes entre 1 800 et 4 100 m d’altitude. L’UICN classe le Chat des pampas comme quasi-menacé.

Chat des pampas

Le nom vernaculaire Chat des pampas et le nom scientifique Leopardus colocolo (synonymes Oncifelis colocolo, Lynchailurus colocolo) désignent deux à trois espèces de félins d’Amérique du Sud consécutif à une taxonomie encore débattue par la communauté scientifique et diversement traitées par les autorités internationales.

Le terme Chat des pampas désigne soit :

Dans le modèle à une espèce, une unique espèce de félins de nom scientifique Leopardus colocolo.

Dans le modèle à trois espèces, deux espèces de félins :

-Le Chat des pampas de nom scientifique Leopardus pajeros, reprenant l’essentiel de l’aire de répartition du Chat des pampas du modèle à une espèce.

-Le Colocolo, également appelé Chat des pampas, et de nom scientifique Leopardus colocolo.

Caractères distinctifs :

La face est large et les oreilles sont pointues. Il y a une telle diversité dans la coloration et le marquage de la fourrure que certains spécialistes des félins voudraient les répartir dans trois espèces distinctes. La première catégorie est gris argenté avec des bandes roussâtres sur les pattes et sur le corps. Mais elle peut également être noire uni. La seconde est roux uni avec des bandes noires sur les pattes. La dernière catégorie est d’un marron plus clair avec des points roux sur le dos et des rayures sur les pattes. Toutes ces variétés de couleur ont une fourrure épaisse et une petite crinière sur le bas du dos. Les poils peuvent mesurer jusqu’à 7 cm en longueur. Ils possèdent également une queue broussailleuse. Quand le chat des pampas est effrayé, sa crinière se dresse et sa queue devient plus volumineuse, ce qui lui donne une impression plus massive qu’il n’est réellement. On a constaté des particularités en fonction de l’aire de répartition géographique : Les espèces nordiques ont des oreilles grises avec une tache blanche à l’arrière, alors que ceux qui vivent plus au sud ont des oreilles de couleur unie. Les rayures allant du coin des yeux jusqu’aux oreilles sont plus prononcées en ce qui concerne les espèces occidentales.

Nourriture : Le chat des pampas est un carnivore exclusif. Il se nourrit de cochons d’inde, d’oiseaux séjournant au sol et de volailles domestiques.

Reproduction : La saison de reproduction court d’Avril à Juillet. La période de gestation est estimée entre 80 et 85 jours. La taille des portée est modeste, sans doute deux à trois chattons. On connait fort peu de choses sur ses habitudes sinon que les adultes sont très agressifs et difficiles à approcher pendant cette période. 

g_p-151262

colocolo2

pampas

Dénomination

Le nom scientifique est Leopardus colocolo lorsqu’il est considéré comme une espèce et Leopardus colocolo colocolo pour une sous-espèce. Des synonymes du terme Leopardus existent : Oncifelis et Lynchailurus

Description

Le Colocolo est un félin petit et robuste dont le corps mesure de 56 à 67 cm de long et la queue de 29 à 32 cm. Le poids est en moyenne de 3 kg. Les deux sous-espèces se reconnaissant à leur robe différente :

L. c. colocolo est roussâtre à gris foncé avec des rayures de couleur rouille. Les marques sont constituées de rayures sur les flancs, de deux bandes sur chaque joue et de quatre à cinq anneaux sur la queue, dont les deux dernières sont les plus foncées. Deux bandes marron foncé marquent les jambes. La poitrine porte des taches noires. L’intérieur des membres, le dessous de la queue, le ventre et la gorge sont plus clairs, dans des tons blanchâtres avec des marques rouille-ocre. L’arrière des oreilles est de couleur cannelle, avec le rebord et les pinceaux auriculaires noirs

L. c. wolffsohni ressemble à L. c. colocolo mais les flancs sont marqués de grosses taches ressemblant à des rosettes, de couleur roux-brun avec le bord plus foncé. L’arrière des oreilles est de couleur grisâtre avec une petite marque ronde de couleur grise. La queue est rayée de huit anneaux brun-rouge. Les marques sur les jambes et sur les parties internes du corps sont plus sombres que chez L. c. colocolo, presque noires.

Le Colocolo est plus grand que le Chat du Pantanal et sa robe est différente. Le Chat des pampas (L. pajeros) peut être de la même taille que le Colocolo et partager une robe similaire à L. c. wolffsohni.

Reproduction du Colocolo :

Saison des amours : La période de reproduction se situe entre les mois d’avril et de juillet.

Gestation : La période de gestation est de 80-85 jours.

Portée : La femelle met généralement au monde 2 ou 3 petits.

Répartition du Colocolo

Distribution Colocolo :

_

On le retrouve en Amérique du sud depuis l’Equateur jusqu’en Patagonie.

_

Son habitat :

_

Il vit dans les pampas de hauts plateaux.

carte colocolo UICN

pampas_cat_2-151267

Comportement

ExclamationLes connaissances sur le Colocolo sont très faibles. On pense qu’il chasse des petits mammifères et des petits oiseaux. Le Cochon d’Inde composerait la majorité de son alimentation avec les rongeurs comme la Viscache et les Tinamous

Taxonomie

Leopardus : la lignée des ocelots

La phylogénie s’est longtemps basée sur l’étude des fossiles d’un animal afin de préciser l’apparition et l’évolution d’une espèce. La phylogénie moderne s’appuie essentiellement sur les analyses génétiques en raison du nombre peu important de fossiles de félins. Le premier félin est apparu il y a onze millions d’années.

Les félins ont divergé en huit lignées distinctes. La lignée des ocelots, correspondant au genre Leopardus est la quatrième par ordre de divergence. Il y a neuf millions d’années, les félins migrent pour la première fois vers le continent américain en passant par la Béringie.

Le niveau des océans remontent à nouveau au cours du Miocène, et les précurseurs des lignées de l’ocelot, du lynx et du puma se trouvent isolés des populations du vieux continent. La lignée de l’ocelot commence à diverger il y a huit millions d’années. Elle se distingue notamment par un nombre de chromosomes différents de celui des autres lignées : 36 chromosomes au lieu de 38. Durant le Pliocène, il y a deux à trois millions d’années, le niveau des océans baisse à nouveau : l’isthme de Panama émerge et permet aux félins, et notamment à la lignée de l’ocelot, de conquérir l’Amérique du Sud. La diversification en espèces s’opère durant cette période et le dernier ancêtre commun du genre Leopardus est daté d’il y a 2,9 millions d’années.

Arbre phylogénétique du genre Leopardus

   Leopardus
 Leopardus wiediiMarguay
 Leopardus pardalisOcelot
 Leopardus jacobitaChat des Andes
 Leopardus colocolo – Chat des Pampas
 Leopardus tigrinusChat-tigre
 Leopardus guignaKodkod
 Leopardus geoffroyiChat de Geoffroy

Le cas du Chat des pampas

Un « Chat des pampas » dont la subdivision en espèce ou sous-espèces est encore très débattue.

__

La classification du Chat des pampas (Leopardus colocolo), et donc du Colocolo qui en découle, est encore fortement débattue. Dans les années 1990, des études morphologiques, basées sur la couleur et le patron du pelage, des mesures crâniennes et l’observation de l’habitat tendent vers la séparation de l’espèce en trois espèces distinctes Leopardus braccatus (Cope, 1889), Leopardus pajeros et Leopardus colocolo.

Les études génétiques n’ont pas validé cette hypothèse amenant certaines autorités et notamment l’Union internationale pour la conservation de la nature à considérer le Colocolo comme une sous-espèce en attendant que de nouvelles études puissent valider définitivement ce statut taxonomique1, d’autres pensant qu’il s’agit « quasiment d’une espèce distincte » et la validité des études génétiques est discutée.

__

Sous-espèces

__

Lorsque le Colocolo est considéré comme une espèce englobant Leopardus pajeros et Leopardus braccatus, huit sous-espèces sont reconnues:

__

    Leopardus colocolo braccatus –                   Brésil, nord de l’Argentine.

    Leopardus colocolo budini,                           Argentine

    Leopardus colocolo,                                         Centre du Chili

    Leopardus colocolo crespoi,                        Nord-ouest du Chili

    Leopardus colocolo garieppi,                      Pérou, Équateur, Bolivie

    Leopardus colocolo munoai,                        Uruguay

    Leopardus colocolo pajeros,                        Argentine, Chili

    Leopardus colocolo thomasi,                      Équateur

__

Lorsque le Colocolo est considéré comme une espèce séparée, deux sous-espèces sont reconnues :

__

    Leopardus colocolo colocolo (Molina, 1782) – Province du Valparaiso.

    Leopardus colocolo wolffsohni (García-Perea, 1994)

__

Distribution et habitat

Aire de répartition du Chat des pampas en tant qu’espèce  et aire de répartition théorique du Colocolo.

La sous-espèce

_

L. c. wolffsohni vit au nord du Chili, dans les zones de fruticées et le páramo. Les spécimens étudiés ont été capturés entre 2 000 et 4 100 m d’altitude. La seconde sous-espèce, L. c. colocolo, se trouve au centre du Chilie, dans les forêts subtropicales de Xérophytes pour des altitudes de 1 800 m

L’Union internationale pour la conservation de la nature considère le Chat des Pampas comme une espèce unique regroupant L. colocolo, L. braccatus et L. pajeros ; elle la classe comme « quasi-menacé » (NT) en raison de la réduction importante de son habitat. La résolution du statut taxonomique du Chat des pampas est considéré comme un point important pour la sauvegarde de ces félins. La CITES le liste en annexe II

__

panthere de chine

ARKive image GES025766 - Pampas cat

pampas-cat-head-older

g_p-151262

colocolo2