panthere longibande

PANTHERE LONGIBANDE / NEBULEUSE

(Panthera Neofelis nebulosa)

La(s)Panthère nébuleuse(s) – la panthère nébuleuse

Maj 14 Mars 2017

CLASSIFICATION

  • Embranchement
  • Sous-embr.
  • Classe
  • Sous-classe
  • Infra-classe
  • Ordre
  • Sous-ordre
  • Famille
  • Sous-famille
  • Genre
  • Espèce
  • Chordata
  • Vertebrata
  • Mammalia
  • Theria
  • Eutheria
  • Carnivora
  • Feliformia
  • Felidae
  • Pantherinae
  • Panthera
  • Panthera Neofelis nebulosa

2445229842 (1)

panthere nebuleuse

Neofelis_Nebulosa-reduit-blog

Biodiversity: A clouded leopard at the Houston Zoo.

detail felin

PANTHERE NEBULEUSE

Longévité : 10 ans

Taille : environ 110 cm

Poids : 23 kg.

PanthereLong1Construction

PANTHÈRE NÉBULEUSE / LONGIBANDE

Le nom binomial de la Panthère nébuleuse est Neofelis nebulosa. Le terme Neofelis est formé à partir de l’adjectif grec νέος signifiant « nouveau » est du nom latin feles ou felis désignant un petit animal carnivore et en particulier le chat. Les noms Felis nebulosa, Felis melli, Felis macrocelis ou Felis macroselloides ont pu être utilisés par le passé pour désigner Neofelis nebulosa.

En français, les noms vernaculaires de Neofelis nebulosa sont Panthère nébuleuse ou Panthère longibande. Le terme « longibande » rappelle que le pelage de ce félin porte de « longues bandes ». Celui de « nébuleuse », par analogie avec les nébuleuses, rappelle que les taches ont la forme de nuages, comme le nom vernaculaire anglais, clouded leopard, littéralement « léopard nuageux ». Pour les autres langues européennes, le nom vernaculaire allemand est nebelparder (littéralement « panthère de brouillard ») et en espagnol pantera longibanda et pantera nebulosa.

Dans les langues locales, la Panthère nébuleuse est appelée 雲豹 (yún bǎo, littéralement nuages – panthère) en chinois, lamchita et gecho bagh en bengali, เสือลายเมฆ (seua laay mek) en thaï et thit kyoung et thit-tet kya en birman. En Chine, le surnom de « Léopard menthe » est parfois utilisé en référence à la forme des taches du pelage rappelant des feuilles de menthe. En Indonésie, elle est appelée Arimau dahan en langue minangkabau, ce qui signifie littéralement « félin des branches ». De manière analogue, le terme birman thit-tet kya signifie « léopard des arbres »

La panthère longibande (Neofelis nebulosa) également appelée « panthère nébuleuse » ou léopard tacheté vit principalement dans les forêts tropicales du sud-est asiatique. Méconnue, la panthère longibande classée dans le genre Neofilis empreinte des caractères aux petits et aux grands félins.

Contrairement aux autres léopards dont la robe est parsemée de tâches sombres, de longues bandes parcourent le dos et la nuque de cette panthère d’où son nom « longibande ». Cette robe particulière lui permet de se fondre dans son habitat, les forêts tropicales humides du Sud-Est asiatique et du Népal.

Le fait qu’elle ronronne principalement la classe plutôt parmi les petits félins.
Cependant, comme toutes les espèces du genre Panthera (panthère, tigre ou lion), elle se nourrit allongée; se repose avec la queue droite et les pattes antérieures tendues devant elle.

De ce fait, les scientifiques ont décidé de lui créer un genre spécifique: Neofelis (Neofelis nebulosa). Il existe deux sous-espèces :

* N. nebulosa macrosceloides qui évolue du Népal à la Birmanie.

* N. nebulosa nebulosa qui est endémique au sud de la Chine.

* N. nebulosa brachyurus qui vivait à Taiwan est une espèce éteinte).

La panthère nébuleuse possède les canines les plus longues de tous les félins proportionnellement à la taille de son corps. La mâchoire d’une panthère nébuleuse peut s’ouvrir plus grand qu’aucun autre félin et le développement de la dentition ressemble à celle du tigre à dents de sabre éteint qui avait des canines de 5 cm de long.

panthere logibande


panthere nebuleuse

panthère longibande

Habitat

Sa vie nocturne rend son observation délicate. Le léopard tacheté réside sur les rives des cours d’eau et dans les forêts. Peu agile sur le sol, cette panthère est un prédateur redoutable dans les arbres. C’est un animal sylvicole c’est-à-dire qu’elle peut courir et bondir de branche en branche en s’accrochant par une seule de ses pattes arrière.

Toutes proportions gardées, la Panthère Longibande ou Nébuleuse, possède les dents les plus longues par rapport aux autres félins

 
1
2
3

Reproduction

Reproduction

Gestation : 3 mois

Portée : 1 à 3 petits

bébé panthere longibande jeune panthere longibande

Neofelis_nebulosa crane nebuleuse

Impressionnantes canines

Longtemps considéré comme essentiellement nocturne, ce félin présenterait plutôt, selon de récentes études, des mœurs crépusculaires. De même ne serait-il pas aussi arboricole qu’on l’a cru. Néanmoins, les singes demeurent, avec les oiseaux et notamment les faisans, ses proies préférées. La panthère nébuleuse se nourrit aussi de poissons et chasse également des sangliers, de petits cervidés ou encore des porcs-épics.

Alimentation

La Panthère nébuleuse pratique autant la chasse au sol que l’embuscade depuis les arbres. Elle peut s’élancer du haut d’une branche directement sur sa proie terrestre, poursuivre ses proies dans les arbres ou tout simplement les débusquer. En raison de la longueur inhabituelle des canines, on pensait que ce félin se nourrissait de grands ongulés, mais des études ont montré que son régime alimentaire est essentiellement composé de rongeurs, de singes, d’oiseaux, de pangolins, d’écureuils terrestres et de cerfs cochons8.

En Thaïlande, des preuves de prédation ont été rapportées sur des proies tant nocturnes que diurnes telles que le Macaque à queue de cochon (Macaca nemestrina), le Pangolin de Malaisie (Manis javanica), l’Athérure malais (Atherurus macrourus), l’Écureuil des palmiers (Menetes berdmorei), le Loris paresseux (Nycticebus coucang) et le Cerf cochon (Axis porcinus). En Inde, le félin s’attaque à des mammifères de la taille d’un petit daim, ainsi qu’à des oiseaux et au petit bétail comme le cochon, la chèvre, le veau et les volailles. La Panthère nébuleuse peut chasser les porcs-épics en couple afin de harceler le dangereux animal et de le retourner sur le dos plus facilement.

En général, la Panthère nébuleuse assomme sa proie d’un coup de patte avant de l’achever d’une morsure dans le cou. En Thaïlande, un Cerf cochon tué par une Panthère nébuleuse présentait une marque de morsure au-dessus des épaules à travers la colonne vertébrale. En captivité, la proie est plumée ou dépecée à grands coups de langue avant d’être mangée. La Panthère nébuleuse mange comme un grand félin : elle arrache les morceaux de viande en les prenant en ciseaux entre les incisives et les canines, puis redresse la tête pour avaler.

©yril Leduc

Cycle de vie

La vie crépusculaire de ce félin rend son observation délicate et les informations sur la biologie reproductive proviennent de spécimens détenus en captivité. Les accouplements peuvent avoir lieu toute l’année, même si un pic d’activité est observé de décembre à mars en captivité. La Panthère nébuleuse vivant en zone tropicale, il est probable qu’il n’y ait aucune saison de reproduction dans la nature.

Comme tous les félins, la copulation est rapide (de 15 à 63 secondes, 25 secondes en moyenne) mais fréquente lorsque la femelle est réceptive, jusqu’à douze copulations en huit heures. L’accouplement est typique des félins : le mâle couvre la femelle et lui saisit la peau du cou lors de l’intromission. La femelle se retourne vivement contre le mâle à la fin de la copulation, prête à frapper. En moyenne, l’œstrus dure six jours et se répète tous les trente jours en l’absence de fécondation. La gestation dure de 88 à 95 jours. La grossesse n’est physiquement visible qu’à partir du troisième mois, lorsque le ventre s’arrondit et les mamelles gonflent.

La femelle donne naissance à entre un et quatre ou cinq petits (le plus souvent deux ou trois) probablement dans un nid de feuillage, un arbre creux ou cachés dans la végétation. En captivité, la plupart des naissances ont lieu entre le milieu de la nuit et le petit matin, l’accouchement dure entre une et deux heures et l’intervalle entre chaque naissance est d’environ vingt minutes. Pesant entre 140 et 280 grammes, les jeunes naissent aveugles : les yeux s’ouvrent entre 2 et 11 jours plus tard. La mère maintient la tanière et ses petits propres, jusqu’à ce qu’ils soient capables de le faire seuls. Les premiers pas ont lieu vers vingt jours, les premiers jeux dans les arbres à partir de six semaines. Ils commencent à manger de la viande entre sept et dix semaines et sont sevrés entre 80 et 100 jours. Ils sont capables de tuer un poulet dès 80 jours et s’éloignent du territoire de leur mère vers dix mois. Les données en captivité sont assez rares, car il est parfois nécessaire de retirer les petits à la mère pour les nourrir au biberon, mais en moyenne, la Panthère nébuleuse donne naissance à une portée par an. La maturité sexuelle est atteinte entre 21 et 30 mois.

La longévité dans la nature est inconnue mais elle est estimée à environ onze ans. Le tigre et le léopard sont de plus grands carnivores et sont assez grands pour tuer une Panthère nébuleuse. Il a été observé que les Panthères nébuleuses sont moins nombreuses lorsque ces deux félins sont présents. En captivité, la Panthère nébuleuse vit entre 13 et 15 ans en moyenne ; le record est de 19 ans et 6 mois pour un spécimen du zoo de Philadelphie.

famille panthere nebuleuse

Territorialité

Sa structure sociale est territoriale et solitaire. Dans la nature, quelques observations de paires chassant ou se déplaçant ensemble ont été rapportées et il est probable que la Panthère nébuleuse reste en couple quelque temps durant la saison de reproduction.

Deux suivis avec des colliers émetteurs réalisés en Thaïlande, l’un dans le sanctuaire de faune de Phu Khieo et l’autre dans le parc national de Khao Yai, ont permis de recueillir des données sur la territorialité et l’activité de ce félin. La Panthère nébuleuse adopte le schéma organisationnel typique des félins, le territoire du mâle recouvrant celui d’une à plusieurs femelles. Dans le parc de Phu Khieo, deux territoires de mâles se recoupaient à 39 % : cet important recouvrement pourrait être un signe d’une forte tolérance sociale ou peut-être le résultat d’un habitat très contraignant nécessitant quelques concessions territoriales.

En Thaïlande, le territoire couvre une superficie moyenne de 30 à 40 km2 avec un cœur de 3 à 5 km2 où l’activité est plus intense. La taille du territoire est équivalente entre les mâles et les femelles. La distance parcourue par ces félins est en moyenne de 2 à 4 km chaque jour, avec des variations régionales probablement liées à la disponibilité des proies. Le territoire de la Panthère nébuleuse est beaucoup plus grand que celui des herbivores de taille similaire où elle réside, ce qui en fait un bon indicateur de biodiversité. En Thaïlande, le territoire de la Panthère nébuleuse est plus grand que celui du léopard.

Comme l’ensemble des félins, le territoire est régulièrement délimité par des marques olfactives. Chez la Panthère nébuleuse, les marques sont déposées par les deux sexes en frottant la tête contre des points de repères. Le mâle frotte également ses joues et dépose des jets d’urine. Un autre comportement de marquage du territoire observé chez le mâle comme chez la femelle est la mise en place d’un repère visuel et olfactif en grattant le sol alternativement avec les pattes postérieures. Un monticule de terre finit par se former devant les traces de griffures. La Panthère nébuleuse met en place des repères visuels en griffant les troncs d’arbres.

panthere nebuleuse panthere nebuleuse

Photos

Mesures de protection

Convention de Washington, annexe1

(Annexe A du Règlement CE)

2443900864

La Panthère nébuleuse de Taïwan (Neofelis nebulosa brachyura), sous-espèce désormais disparue, aurait eu pour particularité d’avoir une queue moins longue (55 à 60 cm). Ce félin pèse de 18 à 23 kilogrammes, à la croisée des petits et des grands félins. Le dimorphisme sexuel est peu marqué, les femelles étant légèrement plus petites que les mâles.

Les pattes sont robustes et courtes en comparaison des autres félins ; les postérieures sont plus longues que les antérieures. Les pieds sont larges, avec des jointures de chevilles très souples et des coussinets durs. Les oreilles sont arrondies et courtes, le revers est noir avec une tache blanchâtre au centre. Les yeux sont généralement de couleur jaune-marron à gris vert, la pupille se contracte en une raie verticale.

La Panthère nébuleuse est le félin dont les canines sont de nos jours les plus longues proportionnellement à sa taille : elles peuvent atteindre 3,8 à 4,5 cm de long. Afin de laisser la place aux canines, le diastème entre les canines et les molaires est large ; de plus, la première prémolaire est souvent absente de la denture ou de taille réduite. L’ouverture de la mâchoire atteint 100°. En raison de la longueur des canines et des adaptations morphologiques associées, la Panthère nébuleuse est souvent comparée au Tigre à dents de sabre, bien qu’elle n’y soit absolument pas apparentée.

Le crâne est plus allongé et étroit que celui des autres petits félins, avec une crête sagittale bien développée pour supporter les muscles des mâchoires. La forme du crâne et des canines est similaire aux Panthera, mais la taille est trop petite pour y correspondre. L’os hyoïde est complètement ossifié.

Une nature discrète et crépusculaire

La Panthère nébuleuse est très discrète malgré sa taille. En 1989, quatre Panthères nébuleuses ont été observées au Népal : il s’agissait de la première observation depuis 1863. Cette discrétion en fait un sujet de recherche difficile dans la nature. Lors d’une étude sur les carnivores sympatriques du parc national de Khao Yai, seules deux Panthères nébuleuses ont pu être capturées en quinze mois, alors que les données des pièges photographiques indiquaient leur présence : ce félin a donc une méfiance naturelle envers les pièges. Les rares données scientifiques proviennent d’observations anecdotiques dans la nature et surtout de l’étude des sujets captifs.

D’abord considérée comme strictement nocturne, les premières études réalisées en Thaïlande montrent que si l’activité est plus importante la nuit que le jour, le pic se situe à l’aube et au crépuscule. Les périodes de moindre activité se situent en milieu de journée et la nuit (entre 11 h et 14 h et entre 2 h et 5 h)

Un félin arboricole ?

Une jeune panthère jouant dans un arbre. Agrippée à celui-ci, son flanc gauche est côté sol. La queue est à 90° du corps, côté ventre.
La longue queue est un balancier efficace.

La Panthère nébuleuse est un animal très habile dans les arbres. Sa longue queue qui sert de balancier, ses pattes courtes et ses larges pieds qui lui confèrent un centre de gravité très bas ainsi que sa puissance musculaire et la souplesse de ses articulations en font un animal extrêmement habile dans les arbres. La Panthère nébuleuse peut bondir de branches en branches, descendre un tronc la tête en bas ou se suspendre sur une branche avec ses pattes postérieures. Parmi les félins, seul le Margay (Leopardus weidi) en Amérique du Sud a des capacités de grimpeur similaires.

Ces capacités pour l’escalade ont dans un premier temps conduit à l’hypothèse que la Panthère nébuleuse était arboricole. Cependant les observations réalisées dans la nature ont montré qu’elle est plus souvent au sol que dans les arbres. Par exemple, en 1987, un subadulte, capturé dans un poulailler au Népal puis relâché dans le parc national de Chitawan après avoir été muni d’un collier émetteur, se déplaçait systématiquement au sol et se reposait dans les denses prairies d’un lit de rivière. De même, une étude réalisée à la fin des années 1990 montre que la distance moyenne parcourue par ce félin est supérieure à un kilomètre par jour, ce qui serait difficile pour des déplacements uniquement arboricoles18.

L’utilisation des aptitudes arboricoles pour trouver un refuge ou de la nourriture est sans doute influencée par les prédateurs et les proies présentes sur le territoire. Par exemple, en présence du tigre ou du léopard, la Panthère nébuleuse adopte une stratégie d’évitement en ayant un comportement plus arboricole et plus nocturne.

Confusion avec d’autres félins

Neofelis diardi, qui a longtemps été considérée comme une sous-espèce de la Panthère nébuleuse, possède une apparence très semblable. Cependant, ce félin a des marques plus petites et plus nombreuses, rappelant les rosettes. Le fond de la robe est jaune-gris à gris et la double rayure dorsale est entière. Il ne se rencontre que sur les îles de Bornéo et de Sumatra, et ne partage donc pas l’aire de répartition de la Panthère nébuleuse.

Le Chat marbré (Pardofelis marmorata) peut être facilement confondu avec la Panthère nébuleuse. Ce félin partage la même aire de répartition, a un pelage similaire et présente les mêmes proportions morphologiques (pattes courtes, queue représentant la moitié de la longueur totale). Il est cependant beaucoup plus petit puisqu’il ne pèse que quatre à huit kilos.

panthere nebuleuse panthere nebuleuse

Statut de conservation IUCN : vulnérable

Avec le léopard des neiges, la panthère longibande est l’espèce la plus menacée d’extinction. A l’état naturel, il reste environ de 10 000 individus.

panthere longibande

Combien de panthères nébuleuses (ou panthère longibande) existe-t-il encore à l’état sauvage ? Nul ne sait. Les zoos d’Amérique du Nord et de Thaïlande sont peut-être leur seul espoir de survie. Pour ce faire, ils se sont associés à des programmes de recherche et de reproduction.

Menaces sur la panthère nébuleuse

On dénombre actuellement trois sous-espèces encore en vie :

  • la panthère nébuleuse sino-indonésienne (Neofelis nebulosa nebulosa) ;
  • la panthère nébuleuse du Népal (Neofelis nebulosa macrosceloides) ;
  • la panthère nébuleuse de Sumatra, Bornéo et de Malaisie (Neofelis nebulosa diardi).

Convoitées pour la valeur de leur pelage, elles sont toutes en voie de disparition bien que protégées contre la chasse et inscrites sur la liste rouge des espèces en danger. Mais dans les pays concernés, cette protection n’est malheureusement pas mise en œuvre avec l’efficacité souhaitée.

panthere longibande