leopard d'afrique

LÉOPARD D’AFRIQUE

(Panthera pardus)

Le(s)léopard(s) – le léopard d’Afrique

MAJ – Mars 2017

CLASSIFICATION

  • Embranchement
  • Sous-embr.
  • Classe
  • Sous-classe
  • Infra-classe
  • Ordre
  • Sous-ordre
  • Famille
  • Sous-famille
  • Genre
  • Espèce
  • Chordata
  • Vertebrata
  • Mammalia
  • Theria
  • Eutheria
  • Carnivora
  • Feliformia
  • Felidae
  • Pantherinae
  • Panthera
  • Panthera

logo leopard

AP5T0666_resultat

tumblr_m234elWjCI1r13j22o6_r1_500

LÉOPARD D’AFRIQUE

(Panthera pardus)

Le léopard d’Afrique est la plus grande des sous-espèces de léopards. Son corps est long, son crâne large et ses pattes assez courtes. Le pelage un peu identique à celui du jaguar présente des rosettes sombres plus petites et plus nombreuses, donc plus denses. La couleur, la forme et la taille des rosettes varient selon la sous-espèce. La fourrure sera également plus pâle dans les populations des zones désertiques, davantage grisâtre pour celles des régions froides, et jaune orangée pour les individus des régions tropicales. Le pelage de la partie inférieure du corps est généralement plus clair.

C’est la plus grande et la plus répandue des sous-espèces de léopard, son poids pouvant aller jusqu’à 90 kg pour les gros mâles, pour une taille de corps de 1,90 m auquel il faut ajouter un bon mètre de queue. Les femelles étant en général 40 % plus petites.

On les trouve principalement en Afrique subsaharienne et à l’ouest du désert du Kalahari en Namibie, tanzanie, Kenya où ils sont relativement communs. L’espèce est quasi éteinte en Afrique du Nord, où l’on pouvait jadis l’observer dans les montagnes du Haut Atlas. Son habitat est varié, cela va de la savane (Kenya, Tanzanie …) en passant par la forêt (Gabon, Congo) sans oublier la montagne (Afrique du Sud, Zimbabwe …) ou encore les zones désertiques du désert du Kalahari en Namibie et les marécages du delta de l’Okavango au Botswana. Les disparités de taille sont importantes selon les régions, ainsi, dans la province du Cap en Afrique du Sud, le poids moyen de l’animal ne dépasse pas les 30 kilos, alors que dans le parc national Kruger, toujours en Afrique du Sud, le poids moyen y est de 60 kilos.Néanmoins, le manque d’informations et de données concernant le léopard ne permet pas d’affirmer que les plus gros spécimens sont sud-africains, les plus grands léopards sont en Algérie (il ne reste aujourd’hui plus que de rares spécimens), au nord du Congo, au sud du Soudan, dans les forêts côtières de l’Afrique de l’ouest, au centre du Gabon et dans la région forestière du rift au Kenya, à savoir les Aberdares et le mont Kenya.

 Ces suppositions se basent sur les mesures effectuées à partir de crânes, ainsi, au nord-est du Congo, 7 mâles furent mesurés, et leur crâne mesurait en moyenne 261 mm, avec deux spécimens respectivement à 279 mm et 282 mm. Plus impressionnant encore, 3 spécimens provenant des côtes du Gabon atteignaient en moyenne 274 mm avec le plus gros à 282 mm, ces informations peuvent être tempérées du fait que l’échantillon est petit, il n’en demeure pas moins que les mesures sont impressionnantes puisqu’elles côtoient celles du jaguar du Pantanal (la plus grosse sous-espèce de jaguar) qui atteint en moyenne 282.2 mm en taille de crâne et 282 mm au mato grosso.

Sachant que le jaguar du Pantanal pèse en moyenne 100 kilos, il n’est pas exclu de croire que les léopards ayant les mêmes mensurations, puissent atteindre eux aussi un poids imposant, environ 90 kilos (le léopard est un peu plus fin que le jaguar à taille égale). Pour comparaison, les léopards réputés les plus gros, à savoir les sud-africains et est-africains, possèdent un crâne qui mesure en moyenne 230 mm, 260 mm pour les plus grands.

Selon Rowland ward (publications officielles de chasseurs), les léopards des régions montagneuses d’Afrique de l’est, mesurent en moyenne 260 mm au niveau du crâne avec même un spécimen à 286 mm, ce qui supérieur à la taille moyenne de la plus grosse sous-espèce de jaguar

Comportement du leopard d’Afrique

Bien qu’il soit de plus petite taille que les autres grands Félins, le léopard est puissant et s’attaque occasionnellement à des proies de trois fois sa taille qu’il est capable de hisser au faîte d’un arbre. C’est un grimpeur émérite que l’on observe fréquemment au repos sur les grosses branches pendant la journée. Il est en mesure d’en descendre la tête en bas. Dans les milieux de savane, c’est un animal qui chasse au crépuscule ou à l’aube. Mais son comportement est susceptible de varier selon l’environnement. Il mène une vie solitaire hors des périodes d’accouplement. Sur le continent africain, le léopard doit cohabiter avec d’autres prédateurs tels que le lion, les lycaons et l’hyène.

detail felin

_

LÉOPARD D’AFRIQUE

Longévité : 10 an

Taille : 1,00 à 1,90 m (hauteur au garrot 0,50 à 0,80 m et longueur de la queue 1,00 m)

Poids : 30 à 90 kg

SONY DSC

leopard 3d

Population

La population du léopard atteindrait les 700 000 individus, vivant majoritairement en dehors des parcs. Sa grande adaptabilité aux changements de climat et sa manie d’habiter dans les arbres garantissent sa sécurité, sauf lorsqu’il s’attaque aux troupeaux de bovins, et qu’alors les fermiers cherchent à l’empoisonner. Enfin, sa peau fait toujours malheureusement rêver : les chefs de clans y voient l’emblème du pouvoir. Ils revêtent parfois des vêtements et des coiffes en peau de léopard pour légitimer leur autorité.

Habitat

Le léopard a la distribution géographique la plus large car on le retrouve également en Asie et en Indonésie sous le terme de panthère. Mais le léopard d’Afrique est principalement subsaharien. Les populations d’Afrique du Nord sont présumées éteintes. Il fréquente tous les types de milieu depuis la savane (Tanzanie, Kenya), en passant par les forêts primaires (République démocratique du Congo, Gabon, Cameroun…), la montagne (Afrique du Sud, Zimbabwe), les zones désertiques (Kalahari) et les marécages tels celui de l’Okavango (Botswana) ou du Bangweulu (Zambie).

2440888359d59538c7

AP5T3489_resultat

AP5T0625_resultat

Pelage

Le pelage est marqué de taches sur fond jaune pâle à marron chamois. La gorge, la poitrine, le ventre, la face interne des pattes et de la queue sont blancs. Les oreilles arrondies ont le revers noir avec un point blanc à l’intérieur. Sur les flancs, le dos et la partie supérieure des pattes, les taches forment des rosettes dont le cœur est brun et comporte parfois un point noir, comme celles du jaguar. La tête, les membres et la queue comportent des taches pleines noires. Sur la queue, les taches peuvent former des anneaux. La disposition et la forme des taches sont très variables d’un individu à l’autre. Dans les régions tropicales, le poil tend à être court et brillant de couleur sombre tandis que dans les régions froides, il est plus long, soyeux et clair. Le léopard de l’Amour est la sous-espèce aux rosettes les plus espacées et au pelage le plus clair. Le léopard d’Arabie a une robe claire et est caractérisé par sa petite taille.

Le léopard noir, plus connu sous le nom de « panthère noire» est une variation de coloration liée à une mutation génétique appelée mélanisme : la fourrure conserve ses taches, mais celles-ci ne sont visibles que sous certains angles de lumière. Cette mutation, qui n’est pas caractéristique d’une sous-espèce, est plus fréquente dans les forêts humides et denses du Bengale et de Java, où la robe constitue un camouflage efficace.

Dimorphisme sexuel

“Le léopard d’Afrique étant le plus imposant de tous les léopards.“

la différence de taille mâle/femelle est énorme, pouvant dépasser les 100 %. Ainsi la femelle pèse en moyenne 30 kilos, 50 à 60 kilos pour les plus grosses, les mâles quant à eux atteignent 60 kilos en moyenne, 80 à 90 kilos pour les plus gros spécimens. Ainsi, les colons, frappées par la différence de taille, crurent distinguer deux espèces différentes, le léopard (le mâle) et la panthère (la femelle) alors qu’il s’agit évidemment du même animal. Les différences morphologiques sont nombreuses : le crâne du mâle est plus gros, plus fort, plus anguleux, la crête sagittale est très prononcée chez le mâle, et presque absente chez la femelle.

Son alimentation est très variée : le léopard chasse en général des proies de petite et moyenne taille : gazelles, antilopes, impalas, babouins, singes vervets, phacochères, jeunes gnous/zèbres, porc-épics, chacals, diks-diks, koudous, lièvres, serpents, pintades, poissons, etc.

leopar-print

pantherePhoto2

Performances physiques

Lors d’un sprint, la vitesse du léopard atteint 58 km/h. Excellent grimpeur, ce félin est capable de soulever ainsi des proies beaucoup plus lourdes que lui comme la carcasse d’un girafon, dont la masse peut atteindre 150 kg, à une hauteur de 6 m.

Le léopard peut sauter sans élan sur six mètres de long et trois mètres de haut

Caractéristiques physiques

le Leopard un chasseur hors pair1     le Leopard un chasseur hors pair  cache_2442147504

Alimentation

Le léopard se nourrit principalement d’Ongulés (gazelles, antilopes) et de singes, mais il peut rajouter reptiles, poissons et Amphibiens au menu. C’est un chasseur opportuniste et polyvalent. Dans les régions où l’élevage exerce une forte pression sur son environnement, le félin peut s’en prendre au bétail.

En matière de chasse, le léopard malgré qu’il soit un excellent chasseur, 60% des proies qu’il cible lui échappe.

singe 1 singe 2 singe 3

Le léopard est un carnivore opportuniste, il se nourrit en premier de proies faciles à attraper ou de charognes. Il chasse des animaux de dimensions variées, allant de l’insecte à l’antilope de grande taille : primates, gazelles, cervidés, oiseaux, reptiles, rongeurs… Son régime alimentaire est très diversifié.

Solitaire, il chasse à l’affût, généralement la nuit. Lorsqu’une proie est repérée, il s’en approche en se tapissant au sol et lui saute brusquement dessus. Il l’agrippe par le flanc ou l’arrière-train puis la tue en la mordant à la nuque (brisure des vertèbres cervicales) ou à la gorge (étouffement). Il la transporte ensuite en haut d’un arbre, ou la recouvre de terre et de feuilles. La panthère est en effet plus à l’aise dans la partie inférieure de la canopée, où elle peut se nourrir tranquillement, bien installée sur une branche. Elle peut également surprendre ses proies en leur sautant dessus depuis une branche d’arbre où elle se tapit. Ce félin plume tous les oiseaux, même les plus petits et lèche la fourrure des mammifères avant de les dévorer.

Un adulte peut manger de 1,5 à 2,5 kg de viande par jour.

2440979449   régime alimentaire

Le squelette

cache_2441721613

leopards

kenya-298 (1)

2448242079

Statut de protection de l’espèce :

2440969911Les prédateurs du léopard sont le lion,  l’hyène tachetée et le lycaon qui s’attaquent généralement aux jeunes même s’ils peuvent tuer un adulte. Cependant leur nombre diminue sur une grande partie de leur territoire à cause de la perte et de la fragmentation de leur habitat. Elles sont également chassée pour être transformées en trophées ou parce qu’elles sont considérées comme nuisibles. En effet, les principales causes de la disparition de la panthère sont la réduction du nombre de ses proies potentielles, le braconnage (pour sa peau, ses dents ou ses griffes) et les conflits avec l’Homme.

L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) l’a classée dans la catégorie « Quasi-menacée ». Mais elle pourrait très prochainement passer dans la catégorie «Vulnérable». Par ailleurs, l’espèce est placée en Annexe I de la Convention de Washington sur le commerce de la faune et de la flore menacées. Cependant, 13 pays africains ont encore droit à des quotas de chasse.

Pour protéger efficacement la panthère et maintenir des populations viables dans le milieu naturel, il faut protéger son habitat et créer plus de corridors de passage d’une zone à l’autre. Pour cela, il est nécessaire d’apprendre à mieux la connaître en identifiant ses besoins exacts, tout en tenant compte des populations locales et de leurs besoins. Cela suppose un travail en collaboration avec les gouvernements et les populations locales. En parallèle, la plupart des programmes sont axés sur les avantages que ces populations pourraient retirer de leur implication dans la conservation de l’espèce et de son environnement : création d’emplois, amélioration des conditions de vie, préservation et développement d’une région… De l’éducation du public dépend la préservation des écosystèmes dans lesquels la panthère joue un rôle important. Ainsi, chaque action de conservation est associée à des campagnes de sensibilisation et d’information auprès de tous les acteurs potentiels : villageois, fermiers, politiques, étudiants…

Quelques Chiffres

En sachant qu’à ce jour, 50% des jeunes léopards qui viennent de naître, ne survivront pas lors de la première année.

Les raisons:

les prédateurs et éléments naturels tels que:

le Chacal, le lion,  les hyènes…

Statut de conservation IUCN :


2450431885
panthere de chineMesures de protection

Convention de Washington, annexe1

(Annexe A du Règlement CE)

felins 1