LynxUncategorized

Lynx roux

CLASSIFICATION

  • Embranchement
  • Sous-embr.
  • Classe
  • Sous-classe
  • Infra-classe
  • Ordre
  • Sous-ordre
  • Famille
  • Sous-famille
  • Genre
  • Espèce
  • Chordata
  • Vertebrata
  • Mammalia
  • Tetrapoda
  • Eutheria
  • Carnivora
  • Feliformia
  • Felidae
  • Feliformia
  • Lynx
  • Animalia

Lynx Roux

Espérance de vie : 10 à 15 ans en liberté, 20 ans en captivité

 Mesure en moyenne : 70  à 90 cm (avec la queue)

Pèse environ : 6 à 15 kg pour le mâle et 5 à 12 kg pour la femelle

LYNX ROUX ou BOBCAT

Son pelage est de couleur roux fauve et tacheté, , taches blanches derrières les oreilles, pattes généralement rayées.

Caractéristiques physiques

Le lynx roux est un peu plus petit, et ses pieds sont un peu moins grands que ceux du lynx, ce qui fait que le lynx roux est moins bon chasseur dans la neige profonde.

La queue du lynx roux est striée de trois ou quatre barres noires et marquée d’une tache noire près du bout sur la surface supérieure

Habitat

On retrouve le lynx roux en Amérique du nord depuis le sud du Canada jusqu’au centre du Mexique.

Alimentation

Le lynx se nourrit essentiellement de lièvres et de lapins, mais ils chassent également souris, rats, écureuils, oiseaux, faons, cerfs-mulets, chauves-souris.

Le lynx chasse la nuit. Il se tient à l’affût, décelant le moindre son que font ses proies, mais il ne semble pas utiliser son odorat. Comme tous les félins, il se déplace silencieusement. Bien qu’il soit bon grimpeur, on le trouve rarement dans les arbres. Puisqu’il ne court vite que sur de courtes distances, il traque sa proie ou l’attend caché dans le couvert. Souvent, le lynx attend près des sentiers très parcourus par les lièvres d’Amérique et doit, pour réussir à attraper sa proie, le faire en un seul bond d’environ 6,5 mètres, soit la distance parcourue en quatre bonds par le lièvre.

Reproduction

Gestation : 9 à 10 semaines

Portée : 1 à 5 petits

Statut de conservation IUCN

Convention de Washington, annexe II

(Annexe A du Règlement CE)

Jusqu’au début des années1970, la peau de Lynx roux se vend autour de 5 $. Le passage de l’Endangered Species Act (ESA) en 1973, quiinterdit l’importation de fourrure d’animaux menacés aux États-Unis, et la création de la CITES en 1975, qui interditle commerce international de nombreux félins, provoquent une hausse des prix sans précédent. De 1970 à 1977, le prix des fourrures passe de 10 $ à 150 $, les plus belles peaux pouvant atteindre 250 $, et le nombre de Lynxroux chassés se multiplie par huit. Les prix s’effondrent suite au lundi noir d’octobre 1987. Dans les années1990, les prix ont à nouveau baissé. La peau de Lynx roux est la plus vendue de celles des félins. La fourrure de Lynx roux sert à faire des manteaux,des tapis ou des décorations murales ; c’est la fourrure du ventre qui est la plus recherchée. La plupart desexportations viennent des États-Unis, dont les exportations annuelles moyennes sont passées de plus de 13 000 dans les années 1990 à un peu moins de 30 000 dans les années 2000.

Montre plus

Emmanuel

Vétérinaire depuis quelques années, j'adore en particulier les félins. J'ai d'ailleurs fait plusieurs stages en Afrique du sud !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifier aussi

Close
Close