LynxUncategorized

Lynx du Canada

CLASSIFICATION

  • Embranchement
  • Sous-embr.
  • Classe
  • Sous-classe
  • Infra-classe
  • Ordre
  • Sous-ordre
  • Famille
  • Sous-famille
  • Genre
  • Espèce
  • Chordata
  • Vertebrata
  • Mammalia
  • Tetrapoda
  • Eutheria
  • Carnivora
  • Feliformia
  • Felidae
  • Feliformia
  • Lynx canadensis
  • Animalia

Lynx du Canada

Espérance de vie : 10 à 15 ans en liberté, 20 ans en captivité

 Mesure en moyenne : 70  à 110 cm (avec la queue)

Pèse environ : 6,5 à 12 kg pour le mâle et 5 à 12 kg pour la femelle

LYNX DU CANADA

Comparaison des oreilles du lynx roux et du lynx du Canada, Le lynx du Canada (Lynx canadensis) est un magnifique félin (ou chat) sauvage de la forêt boréale (la forêt la plus au nord de l’hémisphère Nord). Le lynx ressemble à un très grand chat domestique. Il a la queue courte, de longues pattes, de grands pieds et des touffes de poils proéminentes sur les oreilles. Son pelage d’hiver, d’un gris clair, est quelque peu moucheté de longs jarres, son sous-poil tire sur le brun, et la touffe de ses oreilles et le bout de sa queue sont noirs. Son pelage d’été est beaucoup plus court et d’un brun rouge.

Les grands pieds du lynx, qui, en hiver, sont recouverts d’un tapis de poils raides, permettent à l’animal de se déplacer sur la neige. Tout comme le lièvre d’Amérique, le lynx peut écarter les orteils dans la neige molle, élargissant ainsi davantage ses « raquettes ».

Le lynx a de grands yeux et de grandes oreilles; il se fie à l’acuité de sa vue et de son ouïe pour chasser. Tout comme la plupart des autres chats, il a des griffes rétractiles qu’il utilise principalement pour saisir sa proie et se battre.

Des trois félins sauvages du Canada (le lynx, le lynx roux et le couguar), le lynx et le lynx roux se ressemblent le plus et sont les plus étroitement apparentés. Ils sont probablement tous les deux des descendants du lynx d’Eurasie, qui est plus grand qu’eux. Il existe certaines différences mineures entre le lynx et le lynx roux. Le lynx roux est un peu plus petit, et ses pieds sont un peu moins grands que ceux du lynx, ce qui fait que le lynx roux est moins bon chasseur dans la neige profonde. Le bout de la queue du lynx est noir, tandis que la queue du lynx roux est striée de trois ou quatre barres noires et marquée d’une tache noire près du bout sur la surface supérieure; les taches sur le poil du lynx roux sont plus prononcées. Quant au couguar, il est beaucoup plus grand et plus puissant que le lynx et le lynx roux; on le reconnaît facilement à sa longue queue.

Lynx canadensis

Le loup-cervier est l’autre nom du lynx du Canada. Ce surnom lui est attribué parce que ses hurlements ressemblent à ceux du loup et que certains prétendent qu’il pourrait chasser parfois de jeunes cervidés.

Ce mammifère est de la taille d’un gros chat. Deux autres félins sauvages, le couguar (Felis concolor) et le lynx roux (Lynx rufus), occupent aussi le territoire québécois. Pour ne pas confondre le lynx du Canada avec son cousin le lynx roux, il faut observer les oreilles, la queue et les empreintes.

Son pelage est de couleur gris fauve tacheté, pinceau de poils noirs apparent au bout des oreilles, collerette de fourrure autour du cou, pattes proportionnellement très grosses par rapport au corps, queue courte avec extrémité foncée.

Le lynx du Canada possède de longues pattes avec des coussinets très larges et poilus qui lui servent de raquette pour ne pas enfoncer dans la neige et lui permettent de se déplacer sans bruit. Ses pattes arrière sont légèrement plus longues, ce qui lui donne son allure inclinée.

Caractéristiques physiques

Son pelage d’été est plutôt court et brunâtre. À l’approche de l’hiver, sa fourrure devient plus épaisse, ce qui lui permet de résister aux grands froids; les longs jarres qui la recouvrent lui donnent un ton grisâtre. Une pointe de poils noirs garnit le bout de ses oreilles et ses joues sont couronnées d’une barbiche qui lui donne un air élégant. Ses crocs acérés et ses griffes rétractiles bien affilées en font un prédateur redoutable. Sa queue courte se termine par un bout de poils noirs. Ses pattes larges et poilues, dont la plante se recouvre de poils raides l’hiver, lui servent de raquettes pour marcher aisément dans la neige. Ses doigts peuvent même s’écarter pour faciliter ses déplacements dans la neige folle. Le lynx du Canada perçoit les moindres bruits de son environnement.


Habitat

Le lynx du Canada est un magnifique félin sauvage de la forêt boréale (la forêt la plus au nord de l’hémisphère Nord). Il habite principalement dans des espaces naturels boisés. Il préfère les forêts boréales de peuplements mûrs et les sous-bois de fourrés et de chablis dense.
Bien adapté au climat rigoureux du nord, le lynx du Canada habite la forêt de conifères avec ses sous-bois denses parsemés de broussailles et d’espaces marécageux. Il laisse la partie plus au sud à son cousin le lynx roux.

Son abri, situé à l’intérieur de son domaine vital varie de 15 à 45 km2, est très sommaire : le dessous d’une souche ou d’un arbre tombé, un arbre creux, le dessous d’un cap rocheux et parfois une grosse branche sur laquelle il s’allonge, à l’affût d’une proie.

Alimentation

Il est donc bien adapté pour courir derrière le lièvre, sa proie principale. Un lynx consomme en moyenne de 170 à 200 lièvres par année! Durant l’hiver, le lièvre constitue au moins 60 % de son menu et parfois même 90 %. Il faut donc beaucoup de lièvres pour assurer la survie du lynx. Ce prédateur et sa proie sont intimement liés.
Reproduction

Reproduction

Gestation : 60 Jours

Portée : 3 à 4 petits

Montre plus

Emmanuel

Vétérinaire depuis quelques années, j'adore en particulier les félins. J'ai d'ailleurs fait plusieurs stages en Afrique du sud !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifier aussi

Close
Close