LynxUncategorized

Lynx de Sibérie

CLASSIFICATION

  • Embranchement
  • Sous-embr.
  • Classe
  • Sous-classe
  • Infra-classe
  • Ordre
  • Sous-ordre
  • Famille
  • Sous-famille
  • Genre
  • Espèce
  • Chordata
  • Vertebrata
  • Mammalia
  • Tetrapoda
  • Eutheria
  • Carnivora
  • Feliformia
  • Felidae
  • Feliformia
  • Lynx
  • Animalia

Lynx de Siberie

Espérance de vie : 10 à 15 ans en liberté, 20 ans en captivité

 Mesure en moyenne : 80 à 120 cm (avec la queue)

Pèse environ : 17 à 30 kg pour le mâle et 15 à 25 kg pour la femelle

LYNX DE SIBERIE

Caractéristiques physiques

Le lynx de Sibérie est un prédateur de taille moyenne, il mesure 75 cm au garrot, pour un poids de 15 à 30 kg.  Ses empreintes de grande taille peuvent d’ailleurs être confondues avec celles du chat forestier.  On reconnaît facilement cet animal grâce aux pinceaux de poils de 3 cm qui ornent ses oreilles.  Il possède de plus une queue courte, qui lui permet de perdre moins de chaleur durant les hivers rigoureux.  Quant à la couleur de sa fourrure, elle est très variable, allant du blanc crème au brun foncé, avec plus ou moins de tâches noires sur le corps.

  • Taille du corps : 80 à 120 cm de long, 50 à 75 cm au garrot
  • Taille de la queue : varie entre 10 et 20 cm
  • Poids : entre 17 et 30 kilos (les mâles sont plus lourds)
  • Maturité sexuelle : 2,5 ans pour les mâles et 2 ans pour les femelles
  • Gestation : 63 à 68 jours
  • Longévité : environ 15 ans à 20 ans

Le lynx est digitigrade. Les membres sont puissants, les pattes avant sont plus courtes pour favoriser la course et le bond (le lynx peut effectuer des bonds de 7 mètres). Ses larges pattes permettent un déplacement aisé sur le couvert neigeux. La tête est arrondie, relativement petite par rapport au reste du corps, ornée d’un collier de longs poils autour du cou (appelés « favoris »). Les oreilles triangulaires sont surmontées de pinceaux de poils noirs mesurant 2 à 4 cm. Une caractéristiques moins visible sont les dents, ils n’en possèdent que 28 alors qu’habituellement les félins en possèdent 30. Son pelage varie du jaune roux au beige gris. La fourrure est plus ou moins tachetée ou rayée de noir selon les individus, certains lynx sont parfois monochromes et la dimension, la forme et le nombre de taches varient considérablement. Les animaux du sud de l’Europe sont nettement plus marqués que ceux du centre ou du nord. Le ventre est plus clair et le bout de la queue est noir. Ces grandes variabilités de pelage font du lynx l’un des félins les plus polymorphiques. Comme tous les félins, leur vision est très sensible en faible luminosité et très précise pour détecter les mouvements. Leur odorat est puissant mais ne sert qu’à communiquer (marquage de territoire par exemple) et jamais pour la chasse contrairement aux canidés. Les vibrisses (ou moustaches) font office d’organe de toucher comme chez tous les félins, elles se trouvent sur le museau, au dessus des yeux, sur les joues et au niveau des pattes. Ils savent nager quand il le faut, ce sont d’excellents grimpeurs grâce aux membres postérieurs particulièrement adaptés aux bonds. Cependant, ils sont de très mauvais coureur de fond, ils ne connaissent que trois allures : le pas, le trot et le bond.

Habitat

L’espèce vit dans l’est de la Sibérie, région très froide de Russie. le Lynx préfère les zones forestières avec des sous-bois denses et couverts. On le rencontre le plus fréquemment dans les forêts boréales et tempérées mais il sait s’adapter à la steppe et aux zones rocailleuses.

Le lynx est territorial. Celui du mâle recouvre celui d’une ou plusieurs femelles. Il se montre intolérant envers les autres mâles traversant son territoire, mais ce sont les femelles qui restent les plus vindicatives entre elles. On retrouve cependant des « zones neutres » où il est possible de circuler sans affrontement, il s’agit souvent des limites du territoire. La taille est variable de 11 à 300 km² selon l’abondance des proies.

Alimentation

Le lynx de Siberie est un véritable spécialiste de la chasse au gibier moyen.

L’animal est carnivore, et se nourrit d’oiseaux, de rongeurs, mais aussi de cervidés, comme le chevreuil ou le chamois

En Europe occidentale, le chevreuil représente donc la proie favorite du lynx, qu’il complète en montagne (Jura, Alpes, Vosges) avec le chamois. Les autres proies éventuelles sont les marcassins, les faons de cerf, les brebis, les lièvres bruns, les lièvres variables, les renards, les chats (forestiers ou domestiques), les marmottes et des oiseaux. Il emmène sa proie à l’abri. Il commence généralement par les parties arrière (les « gigots »). S’il n’est pas dérangé, il la consomme entièrement (hormis la peau, les gros os, la tête et les viscères abdominaux) pendant plusieurs jours de suite, du début de la nuit au matin. Entre temps, il la recouvre souvent de mousses, herbes, feuilles, neige … Les moutons ou les chèvres sont généralement laissés sur le lieu de chasse.

Enfin, contrairement aux autres grands prédateurs tels que le loup et l’ours, le lynx n’est pas charognard.

Un lynx adulte a généralement besoin de 1,5 à 3 kg de viandes par jour avec des variations.

Reproduction

Gestation : 70 jours

Portée :2 à 4 petits (généralement 2)

La gestation de la femelle lynx dure environ 70 jours. Elle donnera naissance à plusieurs petits, de 2 à 4. Ces derniers quitteront leur mère vers l’âge de 10 mois.

le cycle de reproduction des lynx est soumis à de grandes variations, mais majoritairement à la fin de l’hiver. Après une parade amoureuse de plusieurs, la femelle et le mâle s’accouplent puis ce dernier repart à ses occupations, il ne participe absolument pas à l’éducation des petits tandis que la femelle cherche un gîte pour mettre bas. Selon les années, seulement 40 à 60% des femelles donnent naissance à un à quatre jeunes qui quitteront leur mère vers dix mois, juste avant la naissance de la future génération. Ils cherchent alors un nouveau territoire mais s’installent près des territoires déjà occupés.

Structure sociale

C’est un animal territorial et solitaire, sauf durant la période des amours, où le mâle et la femelle vivent et chassent en couple.

Chasse

le Lynx est un solitaire, actif du crépuscule au lever du soleil. Comme la plupart des félins, ils asphyxient ses proies par morsure au niveau de la gorge. Il attrape environ une proie tous les 3 jours. Le taux de réussite de la chasse varie énormément selon les individus. Les femelles accompagnées de leurs petits réussissent leur chasse dans 60 à 70 % des cas, les mâles dans 40 à 60 % des cas et les subadultes dans 10 à 20 % des cas. La distance entre l’attaque et la mise à mort est généralement de moins de vingt mètres. Il tire sa proie sous les arbres pour manger tranquillement et adopte pour cela une position accroupie.

Statut de conservation IUCN

 

Bien que le lynx de Sibérie possède le statut de « préoccupation mineure » dans la liste rouge de l’IUCN, l’animal est totalement protégé.  Il est présent en France (dans les Vosges, le Jura et les Alpes), mais sa population est très vulnérable, compte-tenu de son faible effectif et de sa fragmentation. Ses principales menaces sont le braconnage et les collisions routières et ferroviaires, qui représentent la cause de mortalité de l’animal la plus importante.

 

Convention de Washington, annexe II, III et IV

(Annexe A du Règlement CE)

Au niveau de l’Union Européenne, le lynx de Siberie est inscrit aux annexes II, III et IV de la Directive Habitats.

Au niveau national, le lynx de Siberie est protégé par la loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature et l’arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux mammifères (mis à jour le 23 avril 2007).

Photos

Montre plus

Articles Liés

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Vérifier aussi

Close
Close