Chats domestiques

Éducation du chat : comment décrypter son comportement ? 

Le chat, contrairement aux autres animaux de son rang, est un animal caractérisé par son indépendance du point de vue comportemental. Cependant, on ne saurait vivre avec lui sans l’éduquer sous prétexte de son indépendance. L’éducation du chat s’avère alors indispensable si vous êtes dans le schéma qu’une compréhension mutuelle entre et lui vous. Son comportement devra donc être décrypté de manière à le dompter de tout point de vue. Le présent article traite évidemment de comment y arriver. Pour cela, il abordera différents comportements et astuces pour décrypter ses faits et gestes, tout en mettant un accent particulier sur son alimentation.

La vie sociale du chat

Le chat est l’un des animaux qui aiment définir leur territoire dès qu’ils arrivent dans un milieu. Autrement dit, il tient à son milieu de vie plus qu’à tout autre chose le concernant. Si vous possédez au moins deux chats, vous auriez remarqué qu’ils ne se partagent pas le territoire : chacun est souvent dans son coin. Par ailleurs, cela ne veut pas dire que les chats aiment la solitude. Non, les chats ne sont pas du tout solitaires, seulement qu’ils s’adaptent le plus souvent à leur environnement en tenant compte de sa structure sociale et spatiale. Cette même structure joue sur leur vie reproductrice. Quand ils sont adoptés dans un milieu rural par exemple, les mâles arrivent facilement à s’apparier avec plusieurs femelles alors que ce n’est pas le cas lorsqu’il s’agit d’un milieu urbain.

La toilette du chat

Le chat aime la propreté, c’est même l’une des caractéristiques qui l’identifient, car il peut réserver un quart de sa journée rien que pour sa toilette. Celle-ci est d’ailleurs assurée par la langue. Chez ces animaux, l’autotoilettage fait partie du mode de vie. C’est pourquoi ils prennent du plaisir à se lécher.

En ce qui concerne les déjections, ils le font souvent dans un coin de la nature choisie pour la circonstance. Après avoir fini, le chat se sert de la terre qu’il gratte pour couvrir ses déjections. Ce comportement se transmet non seulement de la mère à l’enfant, mais aussi de façon instinctive, car il n’est pas rare de voir les chatons orphelins développer cette habitude. Il suffit que la terre environnante soit meuble, c’est-à-dire facile à creuser. Le nombre de fois que ces besoins sont faits peut varier d’un chat à un autre, mais en moyenne les études ont révélé que ce dernier défèque deux fois par jour et urine cinq fois par jour.

Le sommeil chez le chat

Le chat met plus de 16 heures à dormir en une journée. Le reste de son temps est utilisé pour la chasse et pour rester en éveil.

Une bonne partie du sommeil est marquée par des phases de sommeil paradoxal dont la durée tourne autour de 3 heures. Vous constatez que c’est différent du cas de l’homme où la même phase ne dure qu’une heure et demie. Nous n’allons pas aborder tous les aspects, mais voici pour vous, un article qui aborde 7 choses à savoir sur le sommeil du chat.

Plus besoin de paniquer pour votre chat lorsqu’il marque d’importants mouvements oculaires pendant son sommeil, il passe ainsi sa phase de sommeil paradoxal. À ces mouvements peuvent s’ajouter des sursauts de pattes ou même de la queue, sans oublier les agitations des vibrisses. En effet, ces comportements lui permettent de maintenir l’équilibre au niveau de son cerveau pendant qu’il rêve. N’hésitez pas à faire un tour sur cet article si vous vous posez aussi la question de savoir ce dont votre chat rêve dans son sommeil.

Le chat lape, il ne boit pas

Il est différent du chien, qui, pour boire de l’eau, plonge le museau et plie sa langue telle une cuillère, amenant ainsi le liquide vers sa gueule. En effet, le chat plie plutôt la pointe de la langue vers le bas pour effleurer le liquide, la retire aussitôt, créant de cette manière une colonne de liquide. Ainsi, le chat ne boit pas de l’eau par succion, mais par le lapement. Cette technique de breuvage lui est propre et n’est conditionnée par quoi que ce soit. Qu’importe le milieu où le chat se trouve, il ne dérobe pas à cette manière de boire. Il parait que cette dernière vise à protéger son nez et ses moustaches de l’humidité. Ces deux parties étant les plus sensibles à son niveau.

La griffade chez le chat

Pour le chat, la griffade est un excellent moyen de communication. Il le fait pour marquer sa présence sur un territoire donné. Ce marquage est fait au moyen de ces griffes naturellement continues. Le chat ne se contente pas de cette continuité naturelle de ses griffes, il les ajuste de façon permanente en les aiguisant par frottage contre une quelconque surface rugueuse. C’est pourquoi il est dit souvent que le chat fait des griffes.

Le chat est un bon chasseur

Le chat est de la famille des carnivores, cela justifie son goût incontrôlé de la viande. Pour assouvir son besoin en viande, il développe deux stratégies de chasse.

  • L’approche mobile
  • L’approche stationnaire

En effet, la stratégie mobile est celle par laquelle le chat approche la proie et l’attaque pour en faire ce qu’il désire. Par contre, l’approche stationnaire est celle par laquelle il reste immobile, localise la proie et se l’offre à volonté. Notons que ces stratégies ne sont pas spécifiques, elles peuvent être combinées en fonction du genre d’animal qui constitue la proie à un moment donné.

D’une stratégie à une autre, le chat mord sa proie par la nuque et la paralyse en brisant sa colonne vertébrale. Par ailleurs, il semble s’affectionner à la viande des rongeurs, du lézard, des insectes, des lapereaux, de la grenouille, du hérisson et même de l’écureuil. Il arrive des fois que le chaton fasse des simulations pour apprendre à chasser.

La reproduction chez le chat

La reproduction commence chez le chat par le développement des fonctions que cela met en jeu. Chez le mâle par exemple, ce changement évolutif débute vers ses trois mois d’âge avec l’augmentation de la production de testostérone. Ce n’est que six ou sept mois après que des épines commencent par apparaitre sur son pénis. Ces épines marquent ainsi la maturité du chat pour les activités de la reproduction. C’est souvent lorsque toutes ces conditions sont réunies que vous voyez le chat marquer son territoire en émettant des jets d’urine de nature très odorante.

Chez la femelle, la puberté est marquée par l’apparition de son premier œstrus, c’est-à-dire ses premières chaleurs. Celles-ci surviennent en moyenne entre l’âge de sept et dix mois. La chatte est donc capable de se reproduire à cette étape de sa croissance. Notons que la phase de sa chaleur dure entre un à cinq jours. Après cela, elle passe encore de nombreuses périodes de chaleurs. Il n’est pas exclu qu’une chatte soit de nouveau féconde deux semaines après avoir mis bas.

Le miaulement du chat et son langage corporel

Comme tout être vivant, le chat aussi exprime des besoins de mille et une manière. Explorons un peu le cas des miaulements et de son comportement corporel.

Les miaulements du chat.

Les chats, comme les êtres humains, sont plus ou moins bavards. Ils se servent de plusieurs types de miaulements pour vous faire passer un message.

Si les miaulements de votre chat sont aigus et de façon répétée avec un regard vous fixant, sachez qu’il réclame quelque chose. À vous de savoir si c’est de la nourriture ou d’une sortie dont il a besoin. Dans le cas où le regard et les miaulements deviennent insistants, c’est qu’il a faim ou soif ou que sa litière n’est pas propre. Tant que vous n’allez pas le satisfaire, ce miaulement ira croissant.

Par ailleurs, si les miaulements sont courts et ne surviennent que par moment, sachez qu’il a besoin de l’aide. Dans ce cas, il peut s’agir du relèvement d’une mauvaise posture et/ou d’un appel de détresse. En cas d’une attaque, le miaulement est rauque tel un feulement. Quand un papillon ou un oiseau est dans les parages et qu’il est excité, c’est en ce moment qu’il commence à caqueter.

En ce qui concerne le ronronnement, cela peut exprimer par le plaisir de câlins, d’un bon repas. Il peut aussi s’agir d’un stress ou de la consolation d’une blessure.

Le langage corporel

La queue du chat un exprime beaucoup de choses. En effet, lorsqu’elle est verticale prenant la forme d’un point d’interrogation, elle traduit la joie et la confiance, par conséquent tout va bien. Par contre, si cette même queue se balance de gauche à droite, c’est qu’il est agacé et peut attaquer. La colère est exprimée lorsque ses poils se hérissent. Il peut arriver aussi qu’il ressente la peur, quand il cache sa queue entre les pattes.

Tout comme la queue, les oreilles du chat aussi communiquent. Lorsqu’elles sont pointées vers l’avant, il est à l’affût, si elles sont abaissées, il devient menaçant et si elles plaquent en arrière, c’est qu’il panique.

Quelques astuces pour éduquer votre chat

Maintenant que vous en savez plus sur les comportements de votre chat et comment les décrypter, découvrez dans les paragraphes suivants quelques astuces pour prendre son éducation en main.

Astuce 1 : Accompagner votre chat dans sa vie de propreté

Nous avions vu plus haut que le chat est un animal de nature propre. Il a été aussi dit que cela était héréditaire, c’est-à-dire qu’elle se transmet de la mère à l’enfant. Cependant, on ne saurait se baser sur le fait que cela est acquis dès la naissance pour ne pas accompagner le nouveau chaton qu’on vient d’adopter. Cela dit, vous devez nettoyer quotidiennement son lieu de vie dès ses premiers jours chez vous. Il n’est pas rare de voir certains chats nouvellement adoptés dans les problèmes d’adaptation. Cela peut être le cas à cause de la litière qui n’est pas assez propre pour eux, ou de la barque qui n’est pas à leur convenance ! Pour y remédier, vous devez faire beaucoup attention dans le choix du type de litière afin de choisir le meilleur pour votre chat.

Astuce 2 : Faciliter sa vie sociale

Votre chat est un animal social tant qu’il demeure domestique. Pour cela, il doit pouvoir vivre avec les autres animaux et avec vos visiteurs surtout. Cela s’avère très important et pour y arriver, il faudra commencer par vous-même. Traitez-le comme un homme et il traitera les vôtres aussi comme tel. Vous devez interdire à toute personne de lui crier dessus ou encore d’exercer sur lui une pression pour quelque raison qui soit. S’il arrive qu’il pose un acte que vous n’aimez pas, contentez-vous de lui parler avec un ton qui exprime votre désaccord. Aussi, dans le cas des bêtises ou du récidivisme alors que vous essayez de le reprendre vainement, ignorez-le et vous verrez qu’il va se calmer. Autrement, vous pouvez l’enfermer dans sa barque ou dans une pièce à l’écart.

Astuce 3 : Lui apprendre le respect

L’éducation de votre chat doit prendre en compte en grande partie le respect envers autrui. Le fait que le chat soit un animal domestique ne l’épargne pas du récidivisme qui caractérise le commun des animaux. Pour cela, apprenez-lui le respect à la manière dont vous le faites à vos enfants. Montrez-lui qu’il est mauvais de griffer ou de mordre dès que vous constatez qu’il s’en sert pour faire du mal.

Nous avons parlé du comportement de votre chat, de leur impact sur vous et de la manière dont vous pouvez les comprendre pour prendre des mesures adéquates. Mais qu’en est-il de vos comportements qui peuvent avoir une influence sur votre animal de compagnie ? Consultez cet article qui parle de 7 de vos comportements qui nuisent à la santé de votre animal de compagnie.

La nourriture pour le chat

Quel est le rapport de l’éducation d’un chat avec son alimentation ? Telle est l’inquiétude qui pourrait vous traverser l’esprit à la lecture de ce titre. Mais, souvenez-vous :

Tout être vivant se développe mieux quand il est bien nourri.

En réalité, la nourriture que vous donnez à votre chat joue un grand rôle dans ses comportements. Parlant de son système nerveux qui est le centre d’où ses réactions sont coordonnées jusqu’à son organisme, il est bienséant que vous contrôliez l’alimentation de votre chat si vous souhaitez avoir toutes les chances de votre côté afin de réussir son éducation.

Ainsi, les aliments sains et bio comme ceux présentés sur ce blog dédié aux chats et chiens sont la meilleure solution pour éviter tout ennui d’origine alimentaire. Ces aliments sont élaborés avec des viandes fraîches confirmées saines pour la consommation par des services vétérinaires. La viande est mélangée avec des abats dans le but de réduire le taux de lipides dans l’alimentation des chats. Par ailleurs, ces aliments sont riches en protéines de façon à combler le besoin des carnivores dont fait partie votre chat. Les problèmes intestinaux de ce dernier sont pris en compte également dans la formulation.

Il vous revient donc de revoir l’alimentation de votre animal si vous aspirez à jouir de la compagnie de celui-ci. Chaque aliment que votre chat consomme devra mériter votre attention, car sa santé en dépend. Les produits de nature à nuire à ce dernier devront être évités au maximum. Le seul moyen est donc celui de choisir les aliments biologiques.

Montre plus

Gérard

Vétérinaire pour un zoo français, mon grand coup de cœur va aux félins. Ils sont tellement majestueux !!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close