Chats domestiques

Comment apprendre son nom à votre chat ?

Il est facile de concevoir à quel point les particularités de la psychologie du chat peuvent relever du mystère pour le plus grand nombre. Mais, lorsqu’on remarque à quel point cet animal est proche de l’homme, il peut être très bénéfique de s’y intéresser. Le système émotionnel du chat comprend entre autres l’envie, la peur, la panique et la rage. Ce sont des traits que partagent la plupart des espèces de mammifères, partant des souris aux singes. Ils jouent sur les conditions d’une bonne communication et peuvent vous aider par exemple à apprendre son nom à votre animal. Mais, comment s’y prendre ?

Apprendre son nom à votre chat : entre socialisation et dressage

Le processus d’accommodation avec les animaux de compagnie est complexe même si de nombreuses races ont délibérément la soi-disant « volonté de plaire ». Fondamentalement, l’éducation d’un chat diffère à bien des égards de celle d’un chien. Ces derniers aiment suivre le maître toute la journée et exécuter ses ordres. Mais, ce n’est pas vraiment le cas avec les premiers. Les chats sont beaucoup plus indépendants, et rien ne garantit qu’ils obéissent à leurs maîtres de façon permanente.

En vous renseignant sur les motivations et le comportement des chats sur des plateformes de référence telles que Eurochats, vous pouvez rapidement apprendre à votre chat ou à votre chaton à vous obéir et à apprendre son nom. Mais, cela passe nécessairement par la socialisation et le dressage.

Entamer un processus de ‘‘socialisation’’ de votre chat

La socialisation du chat est le processus qui consiste à développer la confiance en votre chat et à l’acclimater aux personnes et aux autres animaux de son environnement. Un chat qui n’est pas socialisé peut être timide, distant, effrayé, voire agressif.  Il peut s’éloigner rapidement de tout rapport affectif, se montrer insensible aux câlins, ce qui est l’une des plus grandes joies de la possession d’un chat. Certains chats peuvent vous prêter de l’attention, mais cela peut être fugace ; ils peuvent vous ignorer dès que cela leur convient.

Mais, un chat bien socialisé est plus susceptible d’aimer, de faire confiance, d’être affectueux et de bien se comporter. Il est particulièrement important de socialiser votre chat si vous avez de jeunes enfants dans la maison pour qu’ils ne soient pas égratignés ou mordus pendant le jeu.

Pour ce faire, entamez le plus tôt possible le processus de socialisation. Vous pouvez commencer son dressage lorsque c’est encore un chaton. Plus le chat est jeune, plus il sera facile de lui apprendre à reconnaitre son nom. Bien entendu, un chat plus âgé peut également être dressé, mais cela risque de prendre plus de temps.

Éduquer son chat : quelques techniques pour un chat modèle

Parmi les méthodes les plus utilisées pour réussir, il y a l’apprentissage par habituation et la localisation. Ils vous aideront à faire de votre chat un meilleur animal de compagnie. L’apprentissage par habituation est le processus permettant à votre chat de s’acclimater à des stimuli tels que des sons, des odeurs et des vues. La déshabituation peut également intervenir plus tard. Elle se produit lorsqu’un stimulus nouveau, appelé stimulus parasite, est introduit afin de modifier les habitudes précédemment acquises. La localisation, quant à elle,  permet à votre chat de s’habituer à des endroits comme l’environnement de votre maison ou de votre bureau. Souvent, ceux-ci sont regroupés dans le cadre d’une formation à la socialisation.

Présenter votre chat à des étrangers pour le socialiser

Assurez-vous que votre chat ait votre confiance avant de le présenter à des étrangers. Avant de laisser d’autres personnes s’occuper de votre chat, veillez à ce qu’elles gardent leur voix basse et calme, au moins jusqu’à ce que le chat se sente à l’aise avec elles. Laissez votre chat venir à elles et ne forcez pas l’interaction. Il faudra peut-être quelques visites avant que votre chat ne soit à l’aise avec des personnes qu’il ne connaît pas. Lorsque vous envisagez de le présenter à quelqu’un, impliquez-le le plus possible dans la discussion en le soulevant doucement sous la poitrine pour le mettre face à son ‘interlocuteur’. La socialisation prend plus de temps avec certains chats que d’autres.

Comprendre pourquoi certains chats sont réticents à la socialisation

Les histoires individuelles ainsi que les circonstances peuvent influer la manière dont les animaux réagissent aux personnes et aux situations. Certains chats peuvent être intrinsèquement antisociaux. D’autres, comme les semi-sauvages ou les chatons timides, cherchent des endroits où se cacher sans être détectés, tout en observant les activités dans leur environnement. Bien que leurs histoires varient, leurs éléments communs sont leurs peurs et leurs insécurités face aux gens et dans de nouveaux environnements. D’autres éléments peuvent expliquer ce comportement. Il y a notamment :

  • Des événements liés au passé du chat qui étaient effrayants ou douloureux (maltraitances, abus…) ;
  • Une disposition naturellement timide;
  • Le fait d’être retiré de la mère chat trop tôt, avant que la socialisation appropriée avec des compagnons de litière ne puisse avoir lieu.

Le meilleur moment pour socialiser un chat se situe autour de ses premiers mois. C’est le moment où les comportements et les schémas cérébraux de votre chat se développent. Si vous avez un chaton, assurez-vous de l’exposer à de nombreuses situations avec des personnes aimantes et enjouées pour encourager le confort autour des humains.

Le dressage pour compléter le processus de socialisation de votre chat

Le dressage de votre chat est un processus qui requiert patience et dévouement. Au début, la routine est importante ; cela signifie de s’entraîner toujours au même endroit et dans un environnement calme. Dès le départ, vous devez clairement imprimer dans l’esprit de votre chat ce qu’il est autorisé à faire. Changer les « règles du jeu » ultérieurement crée de la confusion chez votre chat et compromet tout le processus d’apprentissage. Une fois les règles clairement définies, elles doivent être appliquées de manière cohérente et sans exception par toutes les personnes du ménage. C’est la seule condition pour obtenir un succès durable.

De toute évidence, ce processus ne sera pas du tout facile. Vous aurez besoin de patience. Gardez toujours à l’esprit que vous ne pourrez pas trop attendre de votre chat. Assurez-vous de disposer de suffisamment d’espace pour assurer une vie de chat adaptée à votre animal. Le cadre immédiat est déterminant pour la réussite du processus. S’il n’y a pas de place, vous trouverez bientôt chez vous un chat frustré et souvent réticent.

Utiliser la socialisation et le dressage pour apprendre son nom à votre chat

La socialisation et le dressage sont les deux notions qui vont vous mener vers votre objectif et qui vous fourniront  les meilleures  indications. Apprendre son nom à votre chat est en soi un dressage. Il n’est pas nécessaire d’insister sur le fait qu’ils sont des animaux très intelligents, dotés d’une extraordinaire capacité de perception. C’est d’ailleurs pourquoi ils sont capables de reconnaître leur nom en très peu de temps, de quelques jours à quelques semaines. Bien sûr, pour que cela se produise, vous devrez faire un peu de « formation » avec votre animal. Plusieurs étapes seront nécessaires pour arriver à votre fin.

Adopter un nom qui vous facilite la tâche

Choisissez un nom que votre chat pourra reconnaitre facilement. En règle générale, le choix du nom est largement associé à la race. Plus le chat est exotique, plus les propriétaires rechercheront un surnom d’origine. Cependant, d’autres critères devraient vous guider. Le nom doit être tel que vous pouvez le répéter facilement plusieurs fois.

Tout d’abord, vérifiez à quels sons le chaton répond le mieux. Les chats sont plus susceptibles aux surnoms. Il existe une croyance répandue selon laquelle les chats répondent le mieux aux surnoms qui ont des consonnes sifflantes (avec les lettres « sh », « h » et « s » par exemple) ; même s’ils perçoivent parfaitement tous les sons, et ceux qui sifflent sont souvent associés à des émotions négatives, au désir de les gronder, etc.

Mais, n’essayez pas de trouver un nom avec toutes les consonnes en même temps et faites attention à la longueur du nom. Plus le nom sera court, mieux ce sera. Les noms à double et triple consonnes peuvent sonner majestueusement bien, mais risquent de confondre votre chat si vous êtes amenés à l’appeler ainsi quotidiennement. Si le chat réagit au surnom, alors il l’aime bien. Sinon, pensez à une autre option. Dans l’obstination avec le chat, il est préférable de ne pas souffrir. Certains facteurs peuvent suggérer des surnoms réussis pour les chats : une couleur, votre profession ou votre passe-temps, des artistes ou personnages pop culture préférés, y compris ceux de la race des chats.

Ne pas appeler votre chat avec des diminutifs ou des surnoms

Il est facile d’imaginer que votre chat est la chose la plus merveilleuse de votre vie. Votre amour pour lui peut vous pousser à lui donner des surnoms ou des qualificatifs affectueux qui, sûrement, vous viendront à l’esprit. C’est pas mal d’exprimer notre amour. Cependant, utiliser ces mots comme surnom pour votre chat peut semer la confusion si bien que votre chat ne saura plus à quoi répondre.

Créer une association positive avec le nom du chat

Apprenez à votre chat son nom avec un renforcement positif. Nommez votre animal de compagnie aussi souvent que possible et seulement dans des situations agréables et positives. Si vous appelez votre chat en le nourrissant, il apprendra rapidement que ce mot est associé à quelque chose de beau. Cette approche éducative s’appelle le renforcement positif ; il est important de ne pas appeler le nom de votre chat lorsque vous le grondez. Pour améliorer cet effet positif, prononcez-le lorsque votre chat est avec vous et que vous le caressez. Vous pouvez également l’appeler chaque fois que vous rentrez chez vous pour saluer votre chat ou lui donner à manger. C’est ainsi que votre chat apprendra à associer de belles situations à son nom.

Entrainer le chat en utilisant la flatterie et la récompense

Avant de commencer la pratique, il est important que vous ayez sous la main des prix pour stimuler et récompenser la réaction de votre chat. Les chats aiment être courtisés. Si l’animal développe des réactions positives, alors récompensez-le. La meilleure façon de le pousser à s’intéresser à son dressage est de le nourrir un peu moins que d’habitude afin qu’il ait légèrement faim et ait plus envie que vous le récompensiez avec des friandises.

Alors, quand le moment sera venu, assurez-vous de lui donner une petite gâterie et une douce tape sur la tête. Déplacez-vous à nouveau et répétez le processus. Appelez-le toujours par son nom et ajoutez le mot «viens». Continuez pendant environ une semaine. Vous pouvez également commencer à utiliser un geste de la main, comme tendre la main ou faire signe.

Apprendre à votre chat à reconnaître son nom : comment s’y prendre ?

Contrairement aux humains, les chats ne font pas vraiment le lien entre leur nom et eux-mêmes. Ils n’associent pas le surnom à leur personne. Ils comprennent plutôt le nom comme une salutation amicale ou un leurre semblable à un « miaou ». Le nom est plus susceptible d’attirer le chat pour lui donner un festin ou lui montrer quelque chose d’intéressant. Pour cette raison, renommer un chat ou lui attribuer un nom différent ne pose aucun problème.

La réaction immédiate dès que vous appelez le chat dépend de plusieurs facteurs. Tout d’abord, vous devez apprendre à votre ami à quatre pattes un nom approprié. Si vous avez choisi un mauvais pseudo ou si vous le prononcez à des moments difficiles et avec un son peu amical, le chat peut vous punir en ne manifestant aucun intérêt. Récompensez-le lorsqu’il commence à montrer des signes de reconnaissance de son nom. Une façon d’encourager cela consiste à s’intéresser au chat en jouant avec lui ou en lui offrant une friandise lorsqu’il se dirige vers vous. Une fois que le chaton répond régulièrement à l’appel, vous n’avez pas besoin de lui donner une friandise à chaque fois, mais caressez-le ou grattez-lui la tête pour montrer que vous êtes ravi de le voir. Enfin, si vous remarquez que votre chat ne répond pas au nom et à l’activité, veuillez consulter un comportementaliste animalier. Ce dernier peut vous aider à identifier ce qui ralentit ou bloque le développement du processus.

Quelques recommandations pour réussir votre processus d’apprentissage

La socialisation ne peut pas être précipitée. N’insistez jamais sinon les chats se retireront et se sentiront plus méfiants vis-à-vis de vous. Certaines personnes qui forcent les interactions peuvent être amenées à croire que les chats les apprécient parce qu’ils ronronnent. Sachez que les chats ronronnent quand ils sont contents, mais quand ils sont aussi stressés et traumatisés.

  • Les chats sont plus faciles à socialiser à deux. Si vous pouvez en adopter deux à la fois, n’hésitez pas.
  • Ne changez pas le nom de votre chat une fois qu’il y est habitué. Cela ne ferait que l’embrouiller.
  • Lorsque vous introduisez des jouets à votre dressage, essayez ceux qui créent une certaine distance entre votre chaton et vous.
  • Évitez de surcharger le chat pendant l’entraînement. Donc, faites seulement une à deux répétitions par jour.
  • Gardez à l’esprit une liste de tous les comportements que vous attendez de votre chat. Ne supposez jamais que les bons comportements se produisent naturellement. La plupart des réactions des chats sont des comportements reproduits.
  • Enfin, si votre chat refuse de répondre à son nom, il se peut qu’il ait un problème auditif. Un vétérinaire pourra tester l’ouïe de votre chat afin de vous rassurer.
Montre plus

Gérard

Vétérinaire pour un zoo français, mon grand coup de cœur va aux félins. Ils sont tellement majestueux !!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close