Chats domestiques

Chats d’extérieur : Que faut-il savoir sur leur mode de vie ?

Tous les chats sont adorables et ils aiment rester avec leur maître. Cependant, ils ne se ressemblent pas. Si certains passent le clair de leur temps pour ne pas dire tout leur temps à l’intérieur, d’autres sont à leur aise lorsqu’ils peuvent accéder à l’extérieur et y faire des gambades. Quelles sont les habitudes de ces félins actifs qui adorent explorer la nature toute la journée ? Quels sont les avantages et les inconvénients du milieu extérieur pour son chat ? Est-ce sécuritaire de laisser son chat gambader à l’extérieur ? Quelles sont les dispositions à prendre ? En lisant cet article, vous trouverez tout ce qu’il faut connaître sur le mode de vie des chats d’extérieur.

Les habitudes des chats à l’extérieur

Il est fort probable que vous vous soyez demandé ce que faisait votre chat lors de ses escapades en extérieur. Lorsqu’on considère l’ensemble des chats autorisés à sortir, la plupart passent entre 3 et 7 heures à l’extérieur. Dehors, ils s’approprient un domaine d’occupation d’environ 50 mètres de rayon autour de l’habitation. Ce rayon d’action peut s’étendre jusqu’à 1 km.

Pour un chat qui sort, le sommeil reste l’une de ses principales activités. Ainsi, il peut dormir pendant 12 à 14 heures dans une journée. La chasse est aussi un comportement instinctif qu’il nourrit indépendamment de la sensation de faim. En moyenne, un chat d’extérieur peut passer 6 heures à chasser même si vous le nourrissez très bien. Il est d’ailleurs établi qu’il n’attrape réellement qu’à peine 15 % des proies qu’il chasse.

On note par ailleurs qu’un chat qui sort a des besoins nutritionnels plus grands comparativement à un chat d’intérieur. Il faut bien qu’il arrive à couvrir ses dépenses énergétiques relatives aux activités comme :

  • L’exploration d’un domaine assez étendu ;
  • La thermorégulation ;
  • La chasse ;
  • La course…

L’alimentation du félin doit tenir compte du temps qu’il passe à l’extérieur. L’apport en énergie et en matières grasses doit être conséquent (plus de détails ci-dessous).

Les avantages de l’extérieur pour un chat

Les avantages de laisser sortir son chat sont nombreux. A priori, les chats d’extérieur ont incontestablement de nombreuses occasions pour faire de l’exercice. Ils peuvent courir, grimper et explorer leur territoire. Qu’il soit libre d’explorer un espace limité ou qu’il soit en mesure de vagabonder, un chat d’extérieur court de façon naturelle moins de risque de prendre du poids.

Les possibilités pour un chat sont nombreuses à l’extérieur. Dans un tel environnement, il est en mesure de découvrir un territoire plus vaste, il fait non seulement des découvertes, mais il expérimente de nouvelles odeurs, textures et saveurs. Cette liberté stimule le bien-être et surtout la curiosité naturelle du félin. À l’extérieur, votre chat peut faire ses griffes sans réserve. Le faire sur vos meubles et vos rideaux en intérieur lui aurait fort coûté.

Il est par ailleurs possible d’installer une litière naturelle dans un endroit sécurisé de votre jardin. Votre chat pourra donc s’y réfugier par des jours ensoleillés et même dans la nuit. Il peut également apprécier un coin du jardin spécialement aménagé avec de hautes herbes où il peut s’amuser sans retenue, se rouler et se cacher. Il faut néanmoins rester sur ses gardes en ce qui concerne les végétaux que vous intégrez dans votre jardin. En effet, les chats et certaines plantes ne font pas bon ménage.

Les dangers qui menacent les chats à l’extérieur

Si l’extérieur offre de nombreux avantages pour un chat, il n’en demeure pas moins que ce dernier s’expose également à des risques dans cet environnement. Ces dangers sont de diverses natures :

  • Les voitures ;
  • Les maladies ;
  • Les parasites ;
  • Les autres animaux ;
  • Les plantes toxiques ;
  • Les produits chimiques ;
  • Les pièges…

Les risques d’infections et d’infestations

Le temps que votre chat passe à l’extérieur et son exposition aux maladies infectieuses sont fortement corrélés.

Les infections les plus fréquentes sont :

  • La maladie de Carré ;
  • La leucémie virale féline (FeLV) ;
  • L’immunodéficience féline (FIV).

Les chats d’extérieurs sont aussi exposés aux infections des voies respiratoires supérieures et aux parasites. Ces félins sont surtout sensibles aux attaques des puces et des tiques. Les vers plats ou ronds sont aussi des parasites qui peuvent s’attaquer à votre chat d’extérieur.

Les plantes dangereuses pour le chat d’extérieur

Même si vous pensez que votre chat est carnivore, ne soyez pas surpris de le voir mâchouiller des plantes dans votre jardin. Beaucoup de chats adorent mastiquer assez bruyamment les plantes en pot et autres herbes. Certaines de ces plantes peuvent être toxiques pour l’animal. C’est pour cela qu’il est conseillé d’avoir un œil sur ce que mâche votre chat. Les plantes les plus courantes qu’il faut lui éviter sont :

  • Le dieffenbachia (Canne des muets) ;
  • Le lys (toutes les parties de la plante sont très toxiques.) ;
  • Le philodendron ;
  • Le gui ;
  • Le poinsettia.

Les azalées, les hortensias, les ifs, les jonquilles ainsi que les tomates sont également des plantes de jardin toxiques pour le chat. Pour avoir une liste exhaustive de ces plantes, vous pouvez vous adresser à votre vétérinaire.

Les risques traumatiques

Les dangers qui guettent votre chat à l’extérieur peuvent être d’ordre traumatique. Il peut se faire attaquer par ses congénères ou d’autres animaux. Il est aussi exposé aux chocs sur la route. Outre les routes fréquentées, les pièges surtout dans les campagnes représentent un grand danger pour les chats d’extérieur. Un chasseur qui a tôt fait de confondre lapin et chat est également dangereux pour votre animal. L’enfermement involontaire de votre chat d’extérieur chez le voisin, le vol pur et simple ou encore les poisons pour chats sont par ailleurs autant de risques auxquels s’exposent les chats d’extérieur.

Quel est l’intérêt d’installer une chatière électronique pour son chat d’extérieur ?

Lorsque vous disposez d’un chat d’extérieur, installer une chatière offre à ce dernier encore plus de liberté. Il peut aller et venir librement entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitat. La chatière électronique offre plus d’avantages pour le chat d’extérieur et son propriétaire. Vous pouvez consulter ce guide pour en savoir plus à ce sujet. En effet, ce dispositif évite au propriétaire du chat la corvée des ouvertures et fermeture de porte. De plus, il permet de contrôler l’accès au domicile. Les animaux indésirables sont gardés à l’extérieur. Le dispositif ne s’ouvre que lorsqu’il arrive à lire la puce électronique de votre chat. Cette chatière est aussi équipée de verrous manuels, ce qui permet d’empêcher l’animal de sortir dans la nuit profonde.

Les autres précautions à prendre avant de laisser son chat accéder à l’extérieur

Installer une chatière n’est pas seulement la seule précaution à prendre pour assurer la sécurité de son chat d’extérieur. Même si vous jugez qu’il est assez habitué à son nouvel environnement, il vaut mieux prendre quelques dispositions pour son bien-être et sa santé avant de lui ouvrir grandement la porte.

La nécessité de faire vacciner son chat

Si votre chat n’est pas encore vacciné, empressez-vous de le faire dès maintenant. La vaccination est obligatoire pour un chat d’intérieur. Qu’en est-il donc pour un chat qui a accès à l’extérieur ? Les vaccins indispensables pour ce dernier sont :

  • Le vaccin contre la leucose ;
  • Le vaccin contre le typhus ;
  • Le vaccin contre le coryza ;
  • Le vaccin contre le chlamydia.

Par précaution, il est aussi possible de faire vacciner son chat contre la rage. De façon générale, vous devez amener votre chat chez le vétérinaire pour qu’il vous présente les vaccins qu’il faut pour votre matou. Il pourra d’ailleurs vous prescrire des produits antiparasitaires qu’il faudra lui administrer.

Administrer un traitement antiparasitaire à son chat

Certains parasites externes peuvent s’avérer mortels pour un chat d’extérieur. C’est pour cela qu’il est conseillé de leur administrer un traitement antiparasitaire avant de les laisser aller à la conquête de l’environnement extérieur. Le traitement est généralement présenté en pipette ou en comprimé. Il faudra traiter votre chat contre ces parasites une fois par mois sur toute l’année.

L’importance du puçage de son chat

Normalement, le puçage doit être effectué pour tous les chats quelques semaines après leur naissance.

Si votre chat n’est pas conforme à cette règle, vous pouvez vous rendre sur-le-champ chez votre vétérinaire. Ce dernier va insérer une mini puce sous la peau du félin. Cette puce contient des informations précises comme :

  • Le nom de l’animal ;
  • Le numéro d’identification ;
  • La race ;
  • La date de naissance ;
  • Le contact du propriétaire ;
  • L’adresse du propriétaire…

S’il advenait que votre chat soit victime d’une désorientation, il vous sera alors plus facile de le retrouver. Le faire pucer est aussi avantageux pour l’utilisation d’une chatière électronique.

Vermifuger périodiquement son chat

Vacciner, ou traiter votre chat d’extérieur contre les parasites n’est pas suffisant pour le protéger des dangers du dehors. Comme expliqué précédemment, les chats peuvent attraper des vers comme les chiens et les humains. Un simple contact ou la consommation d’un aliment infesté est suffisant pour que ces vers s’attaquent à l’animal.

Lorsque ces parasites internes intègrent l’organisme de votre chat, ils finissent par l’affaiblir progressivement. Si dans certains cas, la prolifération de ces vers se circonscrit aux intestins, dans d’autres cas, ils remontent jusque dans les poumons et même dans le cœur. La mort du félin est alors inévitable. Pour anticiper ce problème, il est recommandé de vermifuger un chat d’extérieur au moins quatre fois l’an en s’orientant par rapport aux changements de saison. Ce traitement est très important parce que certains de ces parasites sont transmissibles à l’homme.

La stérilisation, une solution efficace ?

La reproduction du chat dans la nature est très facile. Disposer d’un chat d’extérieur sans prendre les précautions idoines, c’est accepter d’avoir plusieurs portées de chatons sous les bras. En raison de l’entretien supplémentaire que cela exige, plusieurs personnes n’hésitent pas à abandonner ou à tuer des chatons pour s’en débarrasser. Plutôt que d’aller vers cet extrême, il serait plus sage de stériliser votre chat avant de lui donner accès à l’extérieur. Cela est aussi valable pour les mâles comme les femelles. De cette manière, vous êtes certains de ne pas avoir de mauvaises surprises. La stérilisation est par ailleurs assez bénéfique pour les chats. Cette opération permet d’éviter aux félins certains problèmes de santé parfois mortels comme :

  • Les tumeurs des testicules ;
  • Les tumeurs mammaires ;
  • Les infections de l’utérus…

Stériliser son chat est donc un moyen efficace pour rallonger son espérance de vie. On note d’ailleurs que le fait de laisser son chat accéder à l’extérieur réduit son espérance de vie de près du quart. Elle est seulement 4 ans pour un chat qui sort en toute liberté. Cependant, la stérilisation peut permettre de la rehausser.

Quelle alimentation pour un chat d’extérieur ?

Les chats d’extérieur ont un mode d’alimentation qui leur est propre. Il correspond à leur mode de vie. Si vous souhaitez que votre chat soit en parfaite santé, vous devez alors le nourrir comme il faut.

Une vie en plein air, synonyme d’un besoin énergétique élevé !

Le chat d’extérieur fait face à diverses conditions. Qu’il neige ou qu’il vente, il est sujet aux changements de température. En dehors des conditions météorologiques, l’animal est aussi confronté aux agressions d’autres animaux. C’est pour cela qu’il doit disposer d’un système immunitaire assez résistant. Une nourriture contenant des vitamines, des antioxydants et des probiotiques peut aider votre matou à renforcer ses défenses naturelles. Au compteur, un chat d’extérieur comptabilise plusieurs kilomètres de marche au quotidien. C’est surtout pour ces raisons qu’il a un besoin énergétique assez grand. Il faut donc lui offrir une nourriture qui pourra le combler.

Quelle nourriture convient le mieux pour un chat d’extérieur ?

La nourriture la plus adaptée pour votre chat d’extérieur doit être beaucoup plus adaptée aux carnivores. La proie naturelle du chat (la souris) est composée de 85 % de muscle contre environ 5 % de composants végétaux. Avec une analyse pointue, on décèle que la souris présente un fort taux de protéine, un taux modéré de lipide et une faible quantité de glucides. Vous devriez donc vous baser sur cette composition pour nourrir convenablement votre chat d’extérieur. Il faut offrir à votre chat une nourriture équilibrée qui répond à ses besoins. On trouve d’ailleurs sur le marché des gammes d’aliments réservés pour les chats actifs, surtout les chats d’extérieur. Si vous faites partie de ceux qui préfèrent cuisiner eux-mêmes pour leur chat, vous pouvez opter pour le régime « B.A.R.F. » (Abat d’animaux sectionnés, viande crue pur muscle…).

La consommation en eau des chats d’extérieur

Les chats sont des « animaux du désert ». Le principal apport en eau dont ils bénéficient se fait à travers leur nourriture. Vous devez donc veiller à ce que l’alimentation de votre toutou contienne assez d’eau. Si votre chat d’extérieur est souvent nourri aux croquettes, alors sa consommation en eau peut être problématique. Les croquettes contiennent en réalité seulement 8 % d’eau alors que les sachets et les boîtes pour chat peuvent contenir jusqu’à 80 % d’humidité.

Si vous nourrissez vos chats d’extérieur avec ces dernières nourritures, vous n’êtes donc plus obligé de leur prévoir des gamelles d’eau. Pour chaque kilo pesé, un chat doit consommer 45 millilitres d’eau. En fonction du poids de votre animal, vous pouvez donc estimer la quantité d’eau qu’il faut lui fournir quotidiennement. Sur la base de ces quelques conseils, vous savez désormais comment bien nourrir votre chat d’extérieur.

Que retenir de ce guide sur le mode de vie des chats d’extérieur ? Un chat qui a accès à l’extérieur adore explorer son environnement. Même si cela est avantageux pour sa santé, le monde extérieur présente également des risques pour l’animal. Il faut donc prendre les dispositions idoines pour assurer la sécurité de votre félin. Vous devez par ailleurs lui fournir une alimentation qui couvre convenablement ses besoins énergétiques.

Montre plus

Gérard

Vétérinaire pour un zoo français, mon grand coup de cœur va aux félins. Ils sont tellement majestueux !!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close