Chats domestiques

Chat siamois : caractéristiques, comportement et population

Le chat fait partie des animaux qui se sont illustrés au côté de l’Homme tout au long de son histoire. Mais ils sont très diversifiés et on en retrouve de plusieurs races à travers le monde. Dans cet article, nous nous intéressons à un chat sacré et à l’allure plutôt élégante : le chat siamois. D’où vient ce chat ? Quelles sont ses caractéristiques ? Comment et où vit ce chat ? Ce sont là autant d’interrogations auxquelles cet article apporte des réponses.

L’origine du chat siamois

Le chat siamois est un chat sacré originaire d’Asie, et précisément de Thaïlande. Il faisait partie de ces chats bien protégés des rois de Siam, d’où il tient d’ailleurs son nom. Son arrivée en Europe puis en Amérique remonte au XIXe siècle grâce à des voyageurs anglais et français. La légende raconte qu’un roi Siam avait offert ces chats sacrés à des hôtes anglais et français. Ces derniers ont alors successivement ramené des couples de siamois vers leur pays d’origine.

L’évolution de l’aspect physique

La migration vers l’occident du chat siamois s’est accompagnée d’un intérêt particulier de la part des éleveurs pour cette race. Les nombreux croisements qui s’en sont suivi ont fait évoluer l’aspect physique du chat. En effet, le chat siamois présentait à l’origine un physique plutôt imposant avec une bonne musculature et un corps robuste. Sa tête quant à elle avait un aspect circulaire. Mais après son arrivée en occident, et les croisements qui s’en sont suivi, le siamois actuel a un corps plus fin, une tête allongée en forme de triangle et des oreilles plus grandes. Toutefois, son aspect musclé n’a pas pour autant disparu. Le siamois reste svelte et musclé, ce qui lui concède une certaine élégance. Cette élégance se retrouve aussi dans la longueur et la finesse qui sont omniprésentes sur l’animal. Que ce soit au niveau de l’encolure, des pattes ou de la queue, tout semble mis en œuvre pour maintenir cette impression de longueur et de finesse. L’autre chose qu’il faut retenir sur ce chat sacré est la couleur de ses yeux qui doivent être bien bleus. Le siamois blanc à l’œil bleu et à la pointe noire, aussi connu sous le nom de Foreign White en anglais, est l’un des plus rependus même si d’autres couleurs sont admises.

Quelques chiffres sur la reproduction du chat siamois

Les mâles siamois pèsent entre six et huit kilos alors que les femelles restent entre quatre et six kilos. Ces dernières peuvent se reproduire à partir du 8e mois avec une gestation qui dure entre 56 et 71 jours. Une fois la gestation finie, la chatte peut avoir une portée de 3 à 5 chatons suivant la taille de la mère. La chatte se reproduit deux fois par an et allaite ses chatons durant 6 semaines environ.

L’alimentation

Un chat bien portant est un chat bien alimenté. Cela est tout aussi vrai pour le siamois qu’il l’est pour tout autre chat. Le siamois est un chat athlétique, donc qui dépense beaucoup d’énergie. Il lui faut donc une alimentation conséquente et de qualité afin de combler ses dépenses. Les aliments comme la viande, le poisson, les graisses, mais aussi les légumes et les aliments secs doivent être privilégiés. Il aime ces aliments crus, préparés ou en conserve. Il faut cependant éviter de proposer au siamois trop de graisse. Le lait et les produits à base de crème dont il est friand doivent être évités. En effet, le siamois possède un système digestif qui ne tolère pas ces produits. De même, il ne doit pas être nourri avec des aliments humains. Cela peut être nuisible à sa santé. Il lui faut également une bonne hydratation, car il est souvent la cible de troubles urinaires. Il doit donc avoir de l’eau à sa disposition en permanence.

Comportement

Le chat siamois a un comportement spécifique. Avec son amour excessif pour son maître, il est très fascinant. Dès tout petit, il choisit un maître dans la maison auquel il est dévoué et qu’il suit partout. Il ne le quitte plus. Cette possessivité excessive peut même se transformer en jalousie avec les autres animaux de la maison. C’est un chat très communicatif pour ne pas dire, bavard. Beaucoup estiment même qu’il arrive à bien communiquer avec leurs siamois. C’est un chat assez intelligent qui est très réactif. Il sait répondre immédiatement à un appel de son maître et se plie facilement aux interdictions de celui-ci. C’est donc un chat facile à dresser qui peut même avec un peu d’exercice, apprendre à marcher en laisse. Il apprend vite et ce serait une bonne idée de lui apprendre quelques tours. Mais le siamois n’est pas le genre de chat qui peut être laissé trop seul à la maison en passant tout son temps au bureau. Il a horreur de la solitude et la vit très mal lorsqu’il y est obligé. Laissé seul longtemps ou souvent, le siamois sera malheureux.

Les soins nécessaires au chat siamois

Le siamois n’est pas un chat trop exigeant en ce qui concerne les soins. Il faut juste un brossage régulier à intervalle d’une à deux semaines. Compte tenu des poils qui meurent en période de mue, il faut que le brossage soit quotidien. De même, ces ongles doivent être souvent taillés à l’aide d’un coupe-ongles pour chat. Ce dernier point est très important surtout pour les siamois vivants en appartement et qui ne sortent pas. Le siamois est un chat sacré dont l’ancêtre vivait bien protégé aux palais des rois de Siam. C’est donc un chat qui ne supporte pas le désordre et les salissures. Il est donc important de nettoyer quotidiennement sa litière afin de la rendre plus attractive pour le siamois. Cela préserve également le siamois contre les maladies pulmonaires auxquelles il est génétiquement sujet. Outre sa litière qui doit être propre, le siamois lui-même doit être lavé et gardé propre. Mais comme le chat n’aime pas trop l’eau, il faudra habituer le siamois au bain dès son jeune âge. Toujours sur le plan de la santé, le siamois doit être vacciné contre certaines maladies fréquentes chez les chats. Pour cela, une consultation vétérinaire est nécessaire.

Habitat

Le chat siamois est très sociable. Il s’entend très bien avec les autres chats et même les chiens de la maison. Il est très attaché à son maître et souhaite beaucoup être câliné. C’est à la limite un chat possessif à la recherche permanente d’attention de la part de ce dernier. Il aime être au côté de son maître lors des promenades tout comme le ferait un chien. C’est d’ailleurs cette ressemblance qui lui vaut le surnom de chat-chien. C’est le compagnon idéal pour les enfants et les personnes vivant seules. Avec les enfants, le siamois s’entend bien. Comme eux, il est un joueur.

Il s’accommode très bien avec la vie en appartement. Mais avec toute l’énergie dont il déborde, il vaut mieux lui aménager un jardin si les moyens existent. Mais si le chat siamois est très attaché à son maître, ce n’est pas toujours pareil lorsqu’il ne s’agit pas de son milieu de vie. En effet, il ne se plaint pas lors d’un voyage ou d’un déménagement. Le changement de cadre de vie ne lui pose aucun problème. Son attachement est beaucoup plus tourné vers son maître que vers son milieu de vie. Ainsi, les étrangers ou visiteurs ne sont pas les bienvenus dans son environnement. Pour cela, une cachette tenant lieu d’isoloir temporaire doit lui être aménagée dans un coin de l’appartement. Il aura donc un endroit où s’isoler lors d’une visite. Le siamois aime également courir, sauter et se dépenser. Ainsi, un arbre à chat lui sera d’une grande aide lors de ses activités.

Population

Il n’est pas à discuter que le chat siamois tient sa source de l’Asie. Cependant, sa population s’est développée au fil du temps sur presque tous les continents. Voyons ceci avec un peu plus de détail.

De la Thaïlande en Europe

Même si le siamois est originaire de la Thaïlande, on peut dire que c’est la Grande-Bretagne qui représente son berceau occidental. En effet, on raconte que c’est en Grande-Bretagne que le chat siamois a été vu pour la première fois hors d’Asie. C’était en 1884 que Sir Edward B. Gould, alors consul général britannique à Bangkok, rapporta en Grande-Bretagne un couple de chat siamois pour sa sœoeur. Celle-ci avait tellement aimé le présent de son frère qu’en 1901, elle finit par créer un club dédié à la race de chat siamois. Ce fut le début de l’exode de la race vers l’occident. D’autres voyageurs ont aussi contribué à cet épisode. En 1886, un autre couple de chat siamois fut ramené en Grande-Bretagne par deux sœoeurs : Madame Vyvyan et sa sœoeur. Un an plus tôt, c’est-à-dire en 1885, des siamois avaient également été introduits en France par Auguste Pavie puis par le professeur d’histoire naturelle de Paris, M. Oustalet du Museum.

Exportation vers l’Amérique

Avec le succès connu par le siamois en Europe, notamment en Grande-Bretagne, il ne tarda pas à être exporté en Amérique. Ainsi donc, en 1890, le siamois fut exporté pour la première fois aux États-Unis d’Amérique. Mais c’est réellement au début du XXe siècle que le siamois connut son âge d’or. Cet intérêt pour cette nouvelle race a eu beaucoup d’effet sur le siamois originel.

Les populations de siamois à travers le temps et l’espace

Que ce soit en Europe ou à l’États-Unis, les éleveurs essayèrent de nombreux croisements afin d’adapter la race à leur envie. Ainsi donc, les Américains qui étaient habitués à une certaine finesse chez les chats travaillaient à obtenir un siamois avec un corps plus fin et des pattes plus longues. Ils travaillèrent aussi la tête du siamois pour obtenir une tête en museau de pointe. Mais, suite à des problèmes de santé qui en découlent, les éleveurs américains abandonnent ce modèle de siamois sur mesure pour revenir à une forme plus conventionnelle. Du côté des Britanniques par contre, c’est beaucoup plus la tête que la forme générale qui intéressait les éleveurs. Ils s’intéressent notamment aux oreilles auxquelles ils donnent une forme plus large et basse pour former un triangle latéral avec le menton. Ils ont également transformé la forme des yeux ce qui permit d’avoir les yeux en forme d’amande oblique. En France, on s’applique au même moment à trouver un compromis entre la version anglaise et celle américaine du chat siamois. Cette situation un peu confuse et de désordre par rapport au siamois n’a heureusement pas perduré. L’équilibre a été trouvé et un modèle standard est défini. Depuis, tout le monde, que l’on soit Britannique, français ou américain, reconnaît un seul type de chat siamois.

Pour conclure !

Le chat siamois est incontestablement l’une des races de chat le plus convoité au monde. Son parcours historique et son évolution attestent de sa renommée. Chaque foyer devrait disposer d’un siamois, surtout pour le bonheur des enfants.

Montre plus

Gérard

Vétérinaire pour un zoo français, mon grand coup de cœur va aux félins. Ils sont tellement majestueux !!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close