Chats domestiques

Chat craintif : quels sont les causes et les comportements à adopter ?


       
Vous êtes l’heureux propriétaire d’un chat et vous imaginez déjà les moments de plaisir que vous partagerez ensemble. Malheureusement, votre boule de poil se révèle être une grande peureuse. Elle fuit et repousse les approches que vous faites à son égard. Cette situation touche de nombreuses personnes qui choisissent d’adopter un nouveau chat et se retrouvent dans la détresse face à un félin qui refuse de se détendre. Un passé traumatisant, un tempérament timide ou même un instinct sauvage sont quelques raisons qui peuvent justifier ce comportement. Pour créer une relation de confiance avec votre animal de compagnie et réussir à le dresser, il existe différentes solutions. Zoom sur les comportements à tenir pour apprivoiser son chat !

Pourquoi votre chat est-il craintif ?

À l’image des humains, les chats possèdent différents caractères qui définissent leurs personnalités et qui leur permettent d’avoir des sentiments qui leur appartiennent. Auprès de ces félins, plusieurs types sont rencontrés parmi lesquels il faut retenir :

  • Les extravertis ;
  • Les casaniers ;
  • Les aventuriers ;
  • Les indépendants ;
  • Les hyperactifs ;
  • Les amateurs de câlins ;
  • Les peureux et les timides ;
  • Les farceurs, etc.

Avec cette multitude de caractères, il faut reconnaitre que le comportement craintif de votre boule de poil dépend avant tout de sa personnalité. À l’opposé de la croyance populaire, tous les matous n’aspirent pas à l’indépendance. Ils ne sont pas tous à la quête d’une partie de chasse à l’extérieur. Certains préfèrent le calme et la sécurité que leur offre la maison. Si vous vous inquiétez donc pour la santé de votre chat à cause de sa timidité, il faut savoir que plusieurs raisons peuvent justifier ce caractère craintif.

La peur, un instinct reçu depuis l’enfance

Chez les chats, la peur est un comportement naturel qui doit être observé soigneusement. En effet, lorsqu’elle n’est pas maitrisée, elle entraine chez l’animal des gestes agressifs. Pour connaitre l’origine de ce caractère, il faut remonter à l’enfance. En effet, depuis la petite enfance, le chaton apprend les comportements en cohabitant avec sa mère, mais aussi avec ses frères et les humains. Il apprend donc dès les premières semaines à se socialiser envers ses congénères et ses maitres. Si après 12 semaines il continue de craindre les hommes, il faut savoir que cette socialisation a été mal faite.

Les chats apprennent de leur mère comment identifier les risques et bien gérer le stress. Ils apprennent ainsi à classer les sources de danger selon différents critères et à reconnaitre les sons qu’il faut craindre. Ils arrivent ainsi à faire la différence entre le bruit d’une voiture ou l’aboiement d’un chien et les bruits inoffensifs, à l’instar d’une musique ou une porte qui claque.

Lorsqu’un chaton pour différentes raisons ne reçoit pas cet enseignement, il associe tous les bruits à un danger. En grandissant, il devient de plus en plus craintif, car il définit tout ce qui lui est inconnu comme un facteur de risque. De nombreuses personnes ne le savent pas, mais ce comportement constitue pour l’animal une véritable souffrance émotionnelle. Il développe ainsi un caractère anxieux qui lui cause des troubles de la digestion, des infections urinaires ou des vomissements de boules de poil.

La crainte qui résulte d’un traumatisme

Même s’il a bien appris à maitriser son environnement, un chat peut devenir craintif après avoir vécu une expérience traumatisante qui lui aura laissé de mauvais souvenirs. En effet, lorsqu’il a été maltraité par son maitre, cet animal devient généralement craintif et parfois même hostile envers tous les humains.

Ce comportement est en fait un mécanisme de défense qu’il développe. Il apparait généralement après un rejet ou des violences reçues de la part des humains. Les chats qui ont subi ce traumatisme ont un caractère sauvage et définissent toutes les personnes qu’ils rencontrent comme étant des menaces.

Le traumatisme est donc la première hypothèse à émettre lorsque vous êtes face à un chat adopté dans un refuge pour animaux et qui affiche un caractère craintif et méfiant. Il se justifie par un passé douloureux auprès des anciens maitres. Il se justifie également par la difficulté à trouver sa place auprès des autres membres du refuge et au contact des humains inconnus.  

Comment reconnaitre le comportement craintif d’un chat ?

S’il est vrai qu’il faut rechercher des solutions à la crainte de votre matou, il est toutefois important de s’assurer qu’il s’agit réellement de la crainte. Ce comportement peut également être le symptôme d’un autre trouble. Il faut en effet savoir que certains chats s’isolent ou deviennent agressifs lorsqu’ils ressentent une douleur, lorsqu’ils sont malades ou lorsqu’ils sont blessés. Il est donc important de vérifier si d’autres troubles ne sont pas à la base de son caractère craintif. En cas de doute, le vétérinaire sera la personne la plus indiquée pour confirmer la nature de ces maux.

Pour reconnaitre le comportement craintif d’un chat, il existe différentes manifestations qu’il faut observer.

  • Votre chat reste caché et se réfugie souvent dans des endroits où il vous sera difficile de l’atteindre comme le dessus des meubles hauts ou le dessous des lits.
  • Votre chat a tendance à sursauter chaque fois qu’il entend un bruit, même ceux qui sont sans intérêt pour lui.
  • Votre chat se met à grogner ou à cracher lorsque toute personne ou même les animaux qu’il identifie comme une menace l’approchent.
  • Votre chat transpire souvent, et vous remarquez les traces de sueur sur ses coussinets ou au sol lorsqu’il se déplace.
  • Votre chat adopte une posture défensive avec les poils hérissés et les pupilles  dilatées. Il est prêt à s’enfuir dès que vous l’approchez.

Il faudra donc être attentif aux différents comportements affichés par un chat avant d’affirmer avec certitude qu’il est craintif ou non. Une fois que ce fait est avéré, il existe différents gestes à adopter pour établir avec votre chat une relation basée sur la confiance.

Les bons gestes pour apprivoiser un chat craintif

Vous avez adopté un chat qui est craintif ? Il est important de ne pas rester sans rien faire en espérant que ce comportement passera. Il existe différents gestes à adopter pour l’accompagner au cours de sa phase d’adaptation.

Rendre son environnement plus sécurisant

Le sentiment le plus important dont a besoin un chat craintif est la sécurité. Pour lui permettre d’être à l’aise sur son territoire, il est nécessaire de mettre à sa disposition un environnement dans lequel il pourra aller et venir sans avoir peur. Pour ce faire, il faut multiplier les cachettes en hauteur et même lui installer un arbre à chat. Dans la même optique, il est recommandé de lui offrir un couchage fermé dans le genre d’une maisonnette. Cette précaution vous permettra d’offrir à votre chat différents endroits où il pourra rapidement s’isoler dans les situations qu’il jugera dangereuses. Il pourra ainsi aller et venir sans peur d’être découvert.

Éviter de le forcer

Si votre chat a peur du contact physique, vous arriverez à de meilleurs résultats en lui présentant votre main en attendant qu’il l’approche et vienne la renifler. Évitez de le prendre de force pour le caresser. Dans la majorité des cas, lorsque vous obligez votre matou à faire face à ses peurs alors qu’il ne le veut pas, il aura du mal à vous faire confiance. Laissez-le donc aller à son rythme et apprendre à vous approcher et à se frotter contre vous.

Comme de nombreux autres congénères, votre chat peut aussi avoir la phobie des bruits, notamment ceux qui viennent de la rue. Il refuse donc de s’approcher de la fenêtre. Dans ce cas, il ne servira à rien de le forcer. Évitez également de le prendre dans vos bras pour le faire sortir sur le balcon. Laissez-lui le temps de se faire une idée de la nature de ces bruits et décider du meilleur moment ou de la meilleure manière de les affronter.

Être accessible

Aux yeux d’un chat, un être humain peut paraitre particulièrement imposant. Non seulement nous sommes grands, mais nous pouvons également nous montrer peu subtils en faisant des bruits qu’ils ne comprennent pas.  

Pour vous rapprocher de votre chat, il est recommandé de réduire cette impression de grandeur en se couchant par terre et en restant immobile. Cette astuce vous permet de vous mettre à la hauteur de votre chat et de lui paraitre moins impressionnant. Il faudra également faire preuve de douceur et de calme pour lui parler. Une fois que les premiers contacts sont établis, vous verrez votre boule de poils vous approcher plus aisément sans avoir peur.

Penser à lui offrir des récompenses

Offrir régulièrement des récompenses à votre chat lorsqu’il fait un geste positif lui permettra de prendre confiance. Il ne faut donc pas hésiter à lui offrir une friandise ou à le caresser chaque fois qu’il fait face à une situation qui lui fait peur. Il pourra ainsi l’associer à un sentiment agréable, ce qui réduira sa crainte de manière progressive.   

Penser aux produits apaisants

Il existe dans les magasins spécialisés différents produits qui sont destinés à rassurer les chats souffrants de stress. Les plus fréquemment utilisés sont les diffuseurs de phéromones qui sont des hormones du chat.  

Toutefois, avant de s’investir dans l’achat d’un produit, il est recommandé de faire un test sur votre chat. L’efficacité des phéromones varie en effet d’un animal à un autre. Ils peuvent ainsi être redoutablement efficaces chez un chat et s’avérer être inutiles chez un autre.  

Jouer régulièrement avec votre chat


                        
Pour vous rapprocher facilement de votre chat et lui faire oublier sa peur durant quelques instants, le jeu est le moyen le plus efficace. Il ne faut donc pas hésiter à entamer avec lui des parties de chasse devant lesquelles il pourra difficilement résister. Ces animaux possèdent en effet leurs instincts sauvages, et faire une partie de chasse ne leur fera que du plaisir.

Éviter absolument de le gronder

À l’opposé des chiens, gronder les chats est un mauvais comportement que de nombreuses personnes ignorent. À cause de sa nature un peu sauvage, votre boule de poil aura tendance à associer les remontrances à de la méchanceté. Il est donc important de toujours faire preuve de patience envers votre animal, même lorsqu’il commet des bêtises. Dans la majorité des cas, réprimander durement un chat l’éloigne de son maitre et brise la confiance qu’il avait en lui.

Demander l’aide d’un spécialiste pour une thérapie

Il existe des situations dans lesquelles l’application des différents conseils proposés reste sans effet. Si vous êtes dans ce cas et que vous n’observez aucun progrès dans le comportement de votre chat, il faut envisager la présence d’un traumatisme ancré profondément en lui.

La seule solution préconisée dans cette situation est de faire appel à un spécialiste du comportement des félins. Ce dernier vous aidera à mieux comprendre votre matou et savoir pourquoi il adopte ces comportements. Le spécialiste vous guidera également pour mettre en confiance votre chat et l’aider à se détendre. Selon la situation, il pourra enfin lui prescrire des médicaments qui seront des compléments alimentaires ou des psychotropes qui permettront de l’apaiser.

Montre plus

Gérard

Vétérinaire pour un zoo français, mon grand coup de cœur va aux félins. Ils sont tellement majestueux !!

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close