Le problème de l’huile de palme expliqué en moins de 5 minutes

Au cœur de toutes les polémiques, l’huile de palme est devenue l’huile végétale la plus consommée à travers la planète. Le Monde et Greenpeace s’associent dans une vidéo pour vous expliquer pourquoi ce boom est un véritable problème. 

Très appréciée des industriels grâce à son faible coût de rendement, l’huile de palme est présente dans une grande partie de nos produits du quotidien (alimentation, cosmétiques en passant par les biocarburants), ce qui l’a propulsée en quelques décennies seulement au rang d’huile végétale la plus utilisée dans le monde. Or, la production de palmiers à huile est à l’origine de 40 % de la déforestation à l’échelle de la planète, principalement en Indonésie et en Malaisie.

Une déforestation qui a des conséquences catastrophiques pour la biodiversité. Les animaux sauvages se retrouvent notamment dépourvus de leur habitat et sont donc menacés. Sa plus célèbre et triste victime, l’orang-outan, pourrait ainsi être condamnée à disparaître à l’état sauvage. En cause notamment, la technique dite du « brûlis », qui consiste à défricher les champs par le feu, détruit durablement les écosystèmes et les sols, tout en polluant massivement. Avec des conséquences graves pour les populations locales et jusqu’aux pays voisins. Ainsi, en Asie du Sud-Est, la pollution due aux fumées toxiques de la déforestation aurait entraîné la mort prématurée de près de 100 000 personnes en 2015, même dans des pays qui ne pratiquent pas la déforestation.

Par ailleurs, les ONG rapportent de fréquentes violations des droits de l’homme dans les champs à huile comme par exemple l’expropriation des terres de fermiers locaux qui se retrouvent ainsi sans ressources, quand ce n’est pas assassinés s’ils se rebellent. Face à la destruction engendrée par l’huile de palme, les solutions apportées sont pour l’instant faibles. On peut par exemple citer l’étiquetage « sans huile de palme » sur les produits mais qui n’est pas obligatoire. Ou encore l’engagement de pays comme la France et l’Allemagne à utiliser 100 % d’huile de palme issue de production durable d’ici 2020. Face à une situation critique, le Parlement européen a ouvert un débat lundi 3 avril sur l’encadrement de son utilisation. Mais à quand de véritables mesures ? En attendant, vous pouvez déjà commencer par être plus attentifs à son utilisation, en regardant simplement les étiquettes des produits que vous achetez.

BRACONNAGE & TRAFIC              FAUNE A CHAUD               BIODIVERSITE