Les images de ce tigre « drogué » et écrasé par une pelleteuse suscitent un vaste élan d’indignation

sources: Holidogtime – 24 Mars 2017

Début mars, un tigre du Bengale est décédé, écrasé par une pelleteuse, dans le Parc National Jim Corbett, en Inde.

L’animal, qui avait peu de temps auparavant attaqué et tué deux ouvriers d’une carrière qui s’étaient aventurés sur son territoire, a rapidement été maîtrisé et mis sous sédatifs par les agents du département des forêts.

Néanmoins, certains agents ont jugé que la dose pourtant très élevée de sédatifs administrée au tigre n’était pas suffisante pour l’empêcher de s’enfuir. Il a alors été décidé d’utiliser un engin de chantier pour le plaquer au sol, le temps de pouvoir l’évacuer.

Cette décision maladroite a rapidement tourné au drame : la force impressionnante de la machine a compressé la cage thoracique de l’animal qui tentait de se débattre, malgré l’anesthésiant, en vain.

Cette véritable torture, qui s’est déroulée sous les yeux de plusieurs centaines de personnes, s’est avérée fatale pour le tigre, qui est décédé quelques heures plus tard. L’un des soigneurs du parc, qui a souhaité rester anonyme, déclare à la presse locale :

L’animal a probablement fait une overdose. Les officiers ont sûrement tenté de lui administrer une double dose de sédatifs parce qu’il était toujours debout. Le tigre présentait également des blessures au niveau de la colonne vertébrale, certainement dues à l’engin de chantier. Il est difficile de savoir s’il est mort d’overdose, de ses blessures, ou des deux.

Le tigre du Bengale, qui est l’animal national de l’Inde depuis 1973, est une espèce menacée d’extinction. Pour cette raison, de nombreuses associations ont exprimé leur indignation alors que les images ont fait le tour du monde. Interrogé par le Times of India, Sarosh Lodhi, un activiste local, témoigne :

Cet incident est une honte pour l’humanité. […] Nous avons été choqués de voir une foule de 200 personnes assister à la torture de notre animal national. Aucun d’entre eux n’est intervenu.

Pour essayer de mieux comprendre les circonstances de l’incident et pour éviter que cela ne se reproduise, Debabrata Swain, le secrétaire de l’Autorité Nationale de Préservation des Tigres (NTCAa déclaré qu’une enquête serait menée :

Nous allons chercher à comprendre pourquoi la procédure opératoire standard n’a pas été respectée. Nous comprenons l’urgence de la situation, mais il est inacceptable d’utiliser un engin de chantier pour attraper un tigre.

Année après année, les populations de tigres ne cessent de décroître. Au cours de l’année 2016 seulement, 120 tigres sont décédés en Inde, dont seulement 48 de causes naturelles. Les réserves comme le Parc National Jim Corbett offrent un environnement naturel et protégé à ces félins. Alors que plus de 100 000 tigres peuplaient la planète il y a une centaine d’années, ils sont maintenant moins de 4 000.

BRACONNAGE & TRAFIC              FAUNE A CHAUD               BIODIVERSITE